Manuel Valls, ministre de l’intérieur de dire ce jour lors de la première présentation du bilan 2013 de la Sécurité Routière : « Il s’agit du plus bas niveau de tués depuis 1948″.

accident

Avec 3.250 personnes ont été tuées lors d’accidents de la route, l’année 2013 a enregistré un recul record de 11% du nombre de décès sur la route par rapport à 2012 ce qui représente plus de 400 vies épargnées. L’année 2013 atteint donc un plus bas historique et comme le montre le graphique ci dessous, le nombre de morts sur les routes de l’hexagone a été divisé par deux en 10 ans.

Ce sont les voitures de tourisme qui voient la baisse de la mortalité la plus importante avec -14% par rapport à l’année 2012. La mortalité chez les cyclistes est aussi en baisse notable avec -8% tout comme chez les piétons (-7%). Les jeunes conducteurs (18-24 ans) sont eux aussi concernés par la baisse du nombre de morts puisque ceux ci sont en baisse de 10%. Le nombre de motards décédés sur la routes est lui aussi en baisse mais de manière plus mesurée avec seulement -3%.
Le gros point noir reste la catégorie des Poids Lourds qui voit le nombre de décès s’accroître de 9% sur 2013 après quelques années de baisse. Du coté de la Sécurité Routière et du ministère de l’intérieur, on met en avant les mois de novembre et décembre qui ont été très accidentogènes pour les P.L mais on est aussi surpris par cette tendance haussière qui va à l’encontre de la tendance générale.

Sécurité routière évo entre 2002 et 2013

Si les chiffres sont bons et vont dans le bon sens, au ministère on essaye de tempérer l’enthousiasme en expliquant qu’en plus des campagnes de prévention plus efficaces qu’à l’accoutumée, l’annonce de la mise en service des nouveaux radars, il ne faut pas oublier la hausse du prix des carburants et des conditions météorologiques moyennement favorables à la balade et aux kilomètres.
Le ministère de l’intérieur profite de ce moment pour mettre en avant l’adoption de l’éco-conduite par les conducteurs français qui, de fait, lèvent le pied et se révèlent moins dangereux sur la route !!! On restera toutefois un peu dubitatif devant ce genre d’argument qui semble plus destiné à flatter le ministère de l’écologie qu’autre chose.

Manuel Valls espère que ces bons chiffres 2013 seront confortés et bien sur améliorés en 2014 et dans les prochaines années, puis de rappeler son objectif de passer sous la barre des 2.000 morts/an sur les routes d’ici à fin 2020. N’oublions pas non plus que les constructeurs ont fait de très gros progrès en matière de sécurité active et passive pour les voitures et leurs passagers car cela le ministère et la Sécurité Routière oublient d’en parler… comme des chiffres liés à l’usage du téléphone, à la somnolence, à l’alcool et aux produits stupéfiants. Mais ça c’est une histoire que nous connaissons hélas par coeur et depuis bien longtemps. Quoiqu’il en soit, restez prudents et vigilants sur la route.

Via AFP, FranceTVinfo, Ministère de l’Interieur, SécuritéRoutière.