+.04% d’augmentation de la mortalité sur les routes françaises au mois de novembre c’est à dire 297 décès (quasiment 10 morts/jours) au lieu de 296 en novembre 2011.  Si l’on se veut optimiste, on dira que le bilan est quasiment stable, si on est pessimiste on dira que les chiffres sont repartis à la hausse et que c’est encore un mois d’augmentation du nombre d’accidents de la route. La Sécurité Routière est quelque peu surprise par cette augmentation qui fait suite à un bon mois d’octobre et qui ne laissait rien présager de dramatique. Cette hausse de la mortalité routière coïncide bien évidemment avec celle du nombre d’accidents corporels qui passe de 5.253 blessés l’année dernière à 5.338 en 2012 soit une augmentation de +1.6% d’une année à l’autre. Du coté des hospitalisations, on note une baisse quasi invisible (-0.1%) avec un nombre d’admissions qui passe de 2.319 à 2.317. Pour les chiffres annuels, sachez que sur une année glissante (de novembre 2011 à novembre 2012), le nombre de morts sur les routes a baissé de 6.5% et sur l’année civile c’est à dire 11 mois, la baisse est 8.5% ce qui correspond à 293 morts évitées ce qui n’est tout de même pas rien. Au global, l’année 2012 devrait être la meilleure de toutes les années sur les routes françaises si l’on en croit les chiffres de la Sécurité Routière… sauf si neige, verglas, pluie, brouillard, conduite irresponsable, vitesse, alcool, drogue se liguent en décembre 2012.

Reste maintenant à voir quelle attitude adopteront les services de l’état face à cette très légère remontées des chiffres de la mortalité même si on se doute que l’actuel ministre de l’Intérieur qui n’est pas plus souple que ses prédécesseurs pourrait bien remettre un petit tour de tournevis en matière de répression routière et de contrôles pour ramener les délinquants routiers dans la bonne voie même si on se doute qu’une fois encore c’est uniquement ou presque la vitesse qui sera ciblée.

Via Sécurité Routière.
Crédit photo : La Dépêche du Midi.