lm001

Vidsel, ce nom ne vous évoque sûrement rien… Petite recherche Google : Vidsel, village Suédois de 550 habitants situé à ~100km du Cercle Polaire Arctique.

Mais cela ne vous explique toujours pas pourquoi nous sommes la, en Février, entouré de neige et de glace…

C’est pourtant ici-même que Bridgestone passe quelques mois à tester sa gamme de pneus hiver sur le fameux « Artic Falls Proving Ground« .

Après un beau mais long périple, nous voici arrivés sur place, accueillis par l’équipe de développement Bridgestone. La programme est déjà établi : Au soir une conférence de presse puis le lendemain des essais en situations. L’équipe nous apprends que les ateliers se dérouleront sur 3 type de véhicules. Une traction (Golf 7 TSI), un 4×4 (Volvo XC60) et une propulsion (M3 E92) pour un atelier « Fun » !


L’équipe de Bridgestone nous explique vouloir faire de ce nouveau Blizzak LM001 la référence des pneus hiver. Pour arriver à cet objectif, un cahier des charges fut établi pour un développement précis et sans erreur. La base du développement est d’exprimer les besoins. Pour ce pneu, les besoins sont précis, il faut que le pneu soit bon dans la plupart des conditions hivernales possibles : Verglas, neige, neige fondue (aussi appelée « Slush »), pluie, route sèche, etc…

Ensuite, Bridgestone désire nous présenter son nouveau développement concernant la bande de roulement avec un dessin dit « plus original » montrant de larges saignées symétriques sur toute la largeur du pneu. Cela permet au pneu de fournir une meilleure évacuation des matières liquides et/ou solides ainsi qu’une meilleure motricité sur sol neigeux/mouillé. Une autre technologie consiste à arrondir les angles des jonctions avec les saignées. Cela permet d’éviter les turbulences provoquées par des angles acérés. Pour finir, la technologie 3D fut retenue pour ce pneu, elle permet d’améliorer la tenue de route, la motricité ainsi que la capacité de traction du véhicule. Il semblerait même que l’usure des pneus serait moindre avec cette technologie (15%).


Le lendemain, les essais se feront sous une température plutôt clémente pour cette période de l’hiver. Les températures actuelles oscillent entre 0°C et 2°C alors que l’année précédente le Proving Ground approché les -40°C ! Bridgestone nous met donc a disposition 3 types de véhicules avec des configurations bien spécifiques :

  • Golf 7 1.4 TSI disponibles en monte LM001 mais aussi avec son concurrent direct, le Continental CWC TS850.
  • Volvo XC60 disponible en monte LM001 mais aussi en pneus toutes saisons A001.
  • M3 E92 disponible en Spike01 (pneu cloutés).

Après de multiples essais, l’impression générale de conduite avec le LM001 est surprenante. Le pneu nous séduit immédiatement par sa réactivité mais aussi par sa précision. Il sait mettre en confiance son utilisateur dès les premiers mètres et cela sur n’importe quel types de terrains. Quand au comparatif avec le Continental, qui lui est tout de même le top actuel concernant les pneus hiver, les différences sont que peu remarquables même si j’ai trouver la précision et la motricité meilleures sur le Bridgestone (surtout sur l’atelier « relief » avec départs en côte et courbes rapides).

Sur un atelier nous avons eu l’occasion de tester des accélérations (et donc tester la traction) ainsi que des freinages avec déclenchement ABS. Des données GPS sont enregistrées pour calculer nos temps d’accélérations (0 à 30km/h) et de freinages (30 à 0km/h). Le LM001 ressort vainqueur des tests avec environ 5% de temps gagné en accélération et 2% en freinage.

Un autre atelier nous a permis de juger du comportement des voitures en slalom. A vitesse stabilisée, les 2 montes se montrent parfaitement réactives même si une impression de sous-virage semble plus présente sur le Continental. Un accéléromètre est placé au milieu de l’auto pour calculer les G latéraux encaissés. Le Blizzak LM001 provoque moins de G latéraux dans les courbes et on ressent un meilleur passage en courbes, tout en douceur et sans à-coups.

Concernant l’atelier XC60 avec un comparatifs pneus hiver / pneus toutes saisons, le résultat est surprenant. Même en motricité 4×4, la différence est impressionnante. Les temps d’accélérations ainsi que les distances de freinages sont incomparables (multipliée par 2 au minimum…) et le passage en courbe n’a rien a voir, le 4×4 devient incontrôlable en pneus toutes saisons alors qu’en pneus hiver cela devient quasiment un plaisir à conduire. Comme disait notre coach Stefano Modena (ancien pilote de F1 et maintenant pilote-essayeur chez Bridgestone) : « Allez donc expliquer au gens qu’avoir un 4×4 ne veut pas dire qu’il passera n’importe où, avec n’importe quels pneus et dans n’importe quelles conditions ».

Pour terminer, un atelier Fun avec un parcours chronométré. Notre arme ? Une BMW M3 E92 motorisé par un V8 4.0 litres de 420cv… tout ceci en propulsion bien-sur. Le chef d’atelier ne peut s’empêcher d’ajouter un petit grain de folie à cet atelier : « No ESP, more fun ! » … Il faut bien se lancer alors après quelques virages et une grosse dose d’adrénaline on se lâche un peu, la voiture part en glisse dans chaque virage mais heureusement, la monte cloutée rattrape pas mal de dérives et nous impressionne par son grip.


Ce Blizzak LM001 sera disponible pour l’hiver 2014/2015 en 7 dimensions (du 14 au 15″) puis la gamme dimensionnelle s’élargira pour l’hiver 2015/2016 avec 54 dimensions disponibles (du 14 au 20″). Nous n’avons actuellement pas plus d’informations concernant les tarifs et dates de commercialisation précises.

En bonus, voici une vidéo montrant les ateliers ainsi que le cadre du « Artic Falls Proving Ground » de Vidsel :

 

NDLR : Ceci est un reportage basé sur mon ressenti personnel et non un publireportage imposé par le manufacturier.

Crédits Photos / Vidéos : Bridgestone et CADART Emeric ©