Fraîchement renouvelés, les SUV familiaux BMW X3 et X4 enfilent leur pantalon de survêtement et se mettent au sport avec de tonitruantes versions M de 479 ou même 510 ch !

Petite digression sémantique : chez BMW, on dit SAV et non pas SUV. Pour Sports Activity Vehicle, en gommant le côté Utility. Quant au X4, il porte le petit nom peu flatteur de SAC (pour Coupé), que nous préférerons oublier. Il n’en reste pas moins que les X3 et X4, déjà étudiés en long large et travers ici ou ici sont tout à fait comparables à ce que fait la concurrence, Activity ou Utility confondus.

Toujours est-il que BMW se consacre aujourd’hui à la partie “Sports” du patronyme, et on peut dire qu’ils y mettent les moyens. Les deux voitures abritent sous leur capot un 3 litres de 6 cylindres en ligne biturbo. On pourrait penser qu’il s’agit du groupe moteur des M3 et M4, mais non. Car il est ici nettement plus puissant, pour atteindre la valeur plutôt confortable et tout à fait sportive de 480 ch (au lieu de seulement 431 pour une banale M4). Ça commence à parler et à éveiller votre intérêt ?

BMW ne s’arrête cependant pas là car des versions M Compétition sont également proposées. Elles atteignent 510 ch, soit autant que… une AMG GT ou un Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio ou une Mercedes AMG GLS 63 S. Ou plus qu’une Porsche 992 Carrera S. Le couple atteint pour les deux versions la valeur de 600 Nm. De quoi faire honneur au badge M fièrement exhibé sur la calandre.

Pour arriver à passer cette confortable cavalerie au sol et se remuer dans les virolos malgré leur poids pas plume de près de 2 tonnes, les X3 et X4 M bénéficient de bienvenus aménagements des trains roulants et châssis. Les amortisseurs passent au pilotage électronique, la direction et les freins sont spécifiques à ces modèles, des éléments de renfort spécifiques sont installés, y compris dans le compartiment moteur. Les M seront obligatoirement équipées d’une transmission intégrale M xDrive, d’une boîte de vitesse à 8 rapports M et d’un différentiel actif M. Ca fait beaucoup de M tout ça…

Esthétiquement, les deux modèles montrent les muscles en adoptant de nouveaux boucliers très largement aérés et beaucoup de nouveaux éléments avec du M dedans : jantes M 20 pouces (21 sur les modèles Compétition), échappement M Sport, Pack M Carbon, …

L’overdose de M continue dans l’habitacle avec le volant M, le siège M ou les boutons M. Pour un peu on se prendrait pour Batman et sa Batmobile, ses Batgadgets, etc….

Ceci dit, l’allure générale des deux faux jumeaux est très réussie (et souviens toi fidèle lecteur, je n’apprécie pas forcément les SUV/SAV/SAC). Sportive, agressive, râblée, on sait au premier coup d’oeil qu’on a pas affaire à une placide version 116d de base mais bien à un modèle qui pourrait aller claquer un jour un chrono sur le ‘Ring. D’ailleurs, les performances sont de très haut vol : le 0 à 100 km/h est bouclé en 4,2 secondes, ou même 4,1 pour les version Compétition. La vitesse est bridée à 250 km/h (ou 280 en option).

Les X3 et X4M seront visibles au Salon de Genève, en mars prochain, le fameux GIMS (sapé comme jamais…). Mais ô joie, les tarifs sont déjà connus :

  • X3 M : 99 200 €
  • X4 M : 101 700 €
  • X3 M Compétition : 107 750 €
  • X4 M Compétition : 110 250 €

Tarifs élevés, hors options, auxquels il conviendra d’ajouter le super malus de 10 500 €.

Crédits photos : BMW