Elle avait été une des grosses déceptions du salon de Paris en octobre dernier, Genève n’a fait que confirmer la chose avec cette Bluecar en version « définitive » qu’il va bientôt falloir appeler Autolib’ plutôt que Bolloré Bluecar…

Effectivement, après les accords passés par Bolloré avec quelques grandes villes françaises pour la fourniture d’une voiture électrique en autopartage, Pininfarina et l’industriel ont confirmé hier la mise en production en Italie dans les semaines et mois à venir d’une série de 4000 Bluecar Autolib’ dans l’usine CEPOM ( associée à la  future ex joint-venture VEPB SAS mise en place entre les deux entreprises  ).

Il va vous falloir oublier la belle citadine dessinée par Pininfarina qui promettait beaucoup, surement trop d’ailleurs pour une entreprise qui n’a rien d’un constructeur automobile. Cette nouvelle Autolib’ semble se situer à mi chemin entre la Blue originelle et la Bluecar by Pininfarina. Las, la voiture ressemble plus désormais à un quadricycle lourd ( pour ne pas dire VSP ) qu’à une citadine moderne tout en ayant cherché à s’inspirer du profil de la Classe A 3 portes.

L’habitacle recouvert d’alcantara ( pour la version de salon ) devrait perdre le peu de luxe qu’il a ici dans la version Autolib’ utilisée tout au long de l’année par des clients plus ou moins soigneux et resepectueux. On s’oriente vers des tissus moins fragiles, plus rustiques et on peut tout de mêm se poser la question de la solidité et de la capacité à vieillir de cette voiture tant l’ensemble nous rappelle les assemblage de certains VSP ! Il suffit de regarder le volant ( Lancia ), les aérateurs ou les platines de lèves glaces dans les portières. Je ne m’étalerais pas sur les sièges plats comme des planches à repasser et qui ont du oublier toute notion de confort !

Pour rappel cette Bolloré Autolib’ était annoncée avec une autonomie de 250 km, une Vmax de 130 km/h et le 0 à 60 km/h en 6.3 secondes le tout grâce à de nouvelles batteries de type Métal-Lithium-polymère. Le temps de charge était aussi raisonnable et une seule charge de 6h00 ( avec prise dédiée ) permettait la recharge complète des batteries. Etrangement à Genève, personne n’a pu avoir la confirmation de ces performances intéressantes et du coté de Bolloré ce fut le mutisme le plus total ce qui fait dire à beaucoup de monde que l’Autolib’, pour des raisons de coût n’aura pas les capacités de la défunte Bluecar by Pininfarina.

La Bolloré Bluecar Autolib’ en vidéo, c’est par là.

Pour le reste, oubliez le site Bluecar que l’on peut considérer comme « mort », oubliez la location longue durée à titre individuel, seule la société Autolib’ sera destinataire de la voiture Bolloré et si vous êtes intéressés par l’autopartage des voitures EV selon Autolib’ c’est par là.

 http://www.autolib.fr/ 

Ci dessous une vidéo de présentation d’Autolib’ Bluecar.

Les premières livraisons devraient avoir lieu, non pas ce printemps comme annoncé à la rentrée dernière, mais dans le courant du mois d’octobre 2011 ! Mouais…

Via Pininfarina, Autoblog, WCF,Youtube, Autolib’

Credits Photos :UgoMissana,AdrienSené,AB.