Il y a quelques mois nous nous proposions de marier le député vert d’ EELV avec Chantal Perrichon au sujet des limitations de vitesses, du Lavia et de quelques propositions aussi sottes que grenues…
Ce jour avec la pollution sur les grandes villes, les transports en commun gratuits et la circulation alternée, le fameux député (ex ministre de l’environnement) est revenu dans le débat et dans l’arène médiatique lors du Grand Débat d’Europe Soir mené par Nicolas Poincaré sur Europe 1.

cochet

Lors du débat contradictoire avec Jean Louis Schilansky, Delphine Batho et Daniel Quéro, chacun y est allé de sa petite analyse des faits du jour et du week end. Au deux tiers de l’émission, le député écologiste y est allé de sa proposition et de dire : « D’une part il y a encore beaucoup trop de voitures de très grosses cylindrées qui n’ont aucune utilité et ce ni sur la route, ni en ville bien entendu. Et moi je suis pour quelque chose de plus sévère (NDLA : que les normes actuelles). Alors ce n’est pas la position de mon parti, c’est une position personnelle. Je suis contre les véhicules de grosses cylindrées. Au delà de 1.5 litre, ça ne sert à rien d’avoir une grosse bagnole !  »
A la question de Nicolas Poincaré :« Vous êtes pour l’interdiction des Porsche, des Ferrari ou Mercedes ? »
 Le député de répondre et de poursuivre : « A terme bien sur, oui. Ca ne plaira pas sans doute à Madame Merkel mais moi je ne suis pas pour la diplomatie de Mercedes, de Porsche, de BMW ou de tout ce que vous voulez. D’autre part on peut faire des voitures à 2.0 L/100. Il faut le faire le plus vite possible mais on ne le fait pas à cause de certains lobbys… et peut être bien pétroliers ![…] »

Qu’on se le tienne donc pour dit, bientôt plus de voitures au delà de 1500 cm3, tous en voiture gris alu ou blanc, tous dans le même monospace ou la même berline 5 places si les écologistes viennent à vraiment diriger le pays. Une fois encore, le député a fait dans la mesure et le réalisme économique, quotidien ou industriel, de façon à confirmer une fois de plus la totale méconnaissance du dossier automobile par ceux qui nous vendent de la « vertitude ».

Via Europe1.