En cette période financièrement ardue pour bon nombre de constructeurs, on pourrait croire en la mort des petits artisans anglais tels que Caterham, Morgan, BAC… Que nenni, ces 3 derniers font fi de la situation et continuent leurs petits bonhommes de chemins en levant le voile chacun sur une nouveauté rafraîchissante. C’est ainsi que Morgan dévoile la Morgan Plus 4, BAC inaugure sa nouvelle Mono et Caterham, fidèle aux traditions semble replonger dans le passer en annonçant l’arrivée au catalogue de la Super Seven 1600.

Ce n’est pas la première fois que Caterham se tourne vers le passé pour redonner un coup de boost à l’actualité de la Seven. En 2016, la Caterham Seven Super Sprint reprenait également cette recette du “backdating” appliquée sur un modèle tout ce qu’il y a de plus moderne. Même si en écrivant ces mots, cela me fait doucement rire en parlant de Caterham dont les modèles n’ont de moderne que la date de mise en circulation sur leurs certificats d’immatriculation. La Seven Super Sprint reprenait ainsi la base mécanique de la 160 (165 en Europe hors UK) et du 3 cylindres Suzuki de 660 cc et 80 ch pour le passer à 95 ch. Le modèle abandonnait ses gardes-boues avant au profit d’ailes larges comme sur la Seven historique. Cuir coloré, touches de chromes ça et là, feux arrières ronds et volant en bois et aluminium constituaient la recette idéale pour vous sentir comme au volant de la Seven originelle des années 60.

Conscient du succès de la Super Sprint mais à court de base mécanique, la 160 ayant disparu du catalogue, Caterham signe de nouveau et propose un concept similaire sur sa Caterham 270 (275 en Europe hors UK), voici la Super Seven 1600. La dénomination est plus évocatrice, la Super Seven reprenant donc le 1600 Ford Sigma de 136 ch. On remarque immédiatement les filtres à air K&N apparents singeant les carburateurs chromés que l’on pouvoir entrevoir à travers les capots en aluminium des modèles des années 70. La mécanique est pourtant bien moderne et donc, à injection. Côté cosmétique, la Super Seven 1600 adopte des ailes larges, une roue de secours à l’arrière (en option sur d’autres modèles), des jantes de 14 pouces dont la couleur reste configurable à l’envie tout comme celle du châssis. L’intérieur se veut plus raffiné qu’une Seven Standard tournée uniquement vers l’efficacité, avec un volant en bois, toujours sans airbag, et un intérieur menant le cuir à l’honneur, ici présenté dans un magnifique beige rappelant le très classique “old english white”.

Du côté des performances, la Caterham Super Seven reste bien évidemment un objet bougrement efficace, au rapport poids/puissance parmi les meilleurs au monde et digne de bien des sportives plus chères, plus exclusives, plus ostentatoires. Le 0 à 100 km/h ne demande que 5 secondes, grâce à un poids limité à 540 kg à vide. Disponible en châssis Standard S3 et châssis Large SV, la Super Seven 1600 devient aujourd’hui la Seven la plus personnalisable de la gamme. Disponible à partir de 33 495 £ chez nos amis d’outre manche, le modèle devrait très bientôt être disponible en France, l’un des importateurs ayant confirmé son importation sans pour autant avancer de détails financiers. Tentés ? L’été approche…

Crédits Photos : Caterham Cars Ltd