Pratiquement cinq ans déjà que la petite Huracan a été présentée par Lamborghini. Il était grand temps pour elle de connaître une mise à jour qui s’avère bien plus conséquente qu’il n’y paraît au premier abord

Passons d’abord à la grosse évolution moteur. Le V10 atmosphérique gagne 30 ch pour atteindre désormais 640 ch à 8 000 trs/min, soit la puissance de la radicale version Performante ! Nul qu’une doute qu’une prochaine version “Performante EVO” viendra remettre les pendules à l’heure dans un an ou deux. Le couple est quant à lui de 600 Nm, atteint très haut, à 6 500 trs/min.

Contrairement à la Performante, l’EVO ne dispose pas d’une aérodynamique active (système ALA), mais d’un système simplifié de gestion dynamique baptisé LDVI (Lamborghini Dinamica Veiocolo Integrata). Les suspensions actives connaissent également une mise à jour tandis que, grande première sur ce modèle, les roues arrières deviennent directrices et les 4 roues sont équipées d’un système de torque vectoring pour transférer au mieux la puissance au sol. Tout est donc étudié pour une amélioration globale des performances, mais sans verser dans l’agressivité esthétique d’une version extrême.

L’esthétique, justement, relève du détail pour la proue : nouveau bouclier plus ajouré et muni d’un diffuseur en partie basse. Les nouveautés sont à chercher à l’arrière où tout a changé. Les 2 sorties d’échappement sont remontées dans le bouclier et positionnées plus au centre. La partie inférieure est à présent intégralement occupée par un large diffuseur, pouvant être peint couleur carrosserie (en option, heureusement).

Un discret et élégant becquet fait son apparition sur le capot moteur. Cela change agréablement des imposants ailerons pelle à tarte. Ce travail d’optimisation, combiné à des soubassements également redessinés, permet de multiplier l’appui aérodynamique par cinq !

L’habitacle connaît également des bouleversements avec l’arrivé d’une grande dalle LCD tactile sur la console centrale. Cet écran de 8,4″ permet de contrôler les équipements de confort (climatisation et sièges électriques) et les paramètres techniques de la voiture. Il est par ailleurs doté du système Apple CarPlay. Un système de télémétrie optionnel permettra aux pilotes en herbe (et aux vrais) de conserver leurs exploits et d’optimiser leurs chronos.

L’Huracan EVO est capable de réaliser le 0 à 100 km/h en 2,9 secondes, le 100 à 0 km/h en 31,9 m et d’atteindre une vitesse maximale de 325 km/h. Les premiers exemplaires seront livrés au printemps. Les tarifs français ne sont pas annoncé, mais n’espérez pas rien en dessous de 200 000 €. A voir très certainement au prochain Salon de Genève.

Photos : Lamborghini