On doit l’information à nos confrères britanniques d’Autocar. L’affaire se déroulait hier lors de la présentation officielle de la nouvelle DS 5LS au Louvre. Bien évidemment le patron de Citroën était présent pour cet importante nouveauté qui annonce réellement l’arrivée de Citroën sur le marché des automobiles dites « premium » et il a profité de l’occasion pour faire quelques déclarations dont une ne devrait rester sans réponse notamment de la part des salariés ou des organisations syndicales présentes chez PSA.

DS5- France versus Chine

Parlant de la co-entreprise PSA-Dongfeng et du bien qu’il en pense, F.Banzet a expliqué que l’usine de Shenzhen en Chine, où sera fabriquée la DS 5LS, est l’usine la plus efficace du groupe au monde et ce, dans tous les domaines. Poursuivant, le patron de la marque aux chevrons en est venu à parler de la qualité de fabrication des Citroën, généralement de bon niveau et de dire sans ambages ni détours que les DS5 qui sont produites en Chine sont de meilleure qualité que celles construites sur les chaînes françaises, à Sochaux en l’occurrence*.
Voici des propos qui ne devraient pas manquer d’être commenter par les uns ou les autres car avec de tels propos, F.Banzet reconnait implicitement que les chinois sont plus performants que les français… Un sujet à méditer et à discuter.

Par ailleurs, nous apprenons que le prochain SUV/Crossover de DS ne sera pas disponible dans ses premières années de vie sur le marché européen puisque l’ensemble de la production devrait être absorbée par le grand marché chinois.

Pas de SUV genre DSX ou Wild Rubis, des DS françaises de moins bonne qualité, pas sur que cela donne le moral à certains. A suivre.

 

* : une précision s’impose toutefois quant à la meilleure qualité des DS5 produites en Chine, le cas s’étant déjà vu sur d’autres produits construits sur plusieurs sites : il faut noter d’une part que l’usine de Shenzhen est flambant neuve et pour ainsi dire plus moderne que Sochaux. Les outils de production (robots, cabine peinture, manipulateurs…) sont probablement meilleurs tout comme les conditions de travail (ergonomie…), les usines PSA, comme celles des autres groupes progressant de « génération en génération ». D’autre part, il y a moins de variabilité en Chine qu’en France du fait d’une diversité plus réduite qu’à Sochaux (DS5 est produite aux côtés du duo 3008/5008 et son offre ne se limite pas à un THP mais également à des diesels et une version Hybrid4), ce qui implique moins de complexité côté montage et a priori, de meilleurs résultats en sortie de chaîne. Telles sont les raisons qui nous paraissent les plus à même d’expliquer l’écart en qualité dont parle Frédéric Banzet.

Via Autocar.