17239c2038bda7968eab70f59f0043d7

Lundi 02 mars, Jean-Dominique Senard, président de Michelin, a présenté sa « révolution », le pneu CrossClimate.

Il précise : «Le CrossClimate est le premier pneu certifié pour une utilisation hivernale. Il allie la sécurité et la longévité des pneus été avec la motricité et le freinage sur neige des pneus hiver. Il a été conçu pour simplifier la vie de nos consommateurs, pour lesquels le passage des pneus été aux pneus hiver représente une contrainte coûteuse…»

On en conclut donc que ce pneu peut également être utilisé en été (surtout quand on habite en Normandie comme moi…).

La sécurité avant tout donc ! et des économies à la clé pour l’usager ?

«le CrossClimate est un produit résolument premium, explique Jean-Dominique Senard. Avec un tel pneu, nous allons croître même dans un marché stable, car il va nous permettre d’améliorer notre mix produit.»

Pas si sûr donc. Les produits Michelin étant souvent dans le haut du tableau des tarifs, un produit premium risque donc de vider un peu plus rapidement que prévu les bourses de l’automobiliste désireux de s’éviter la fastidieuse manoeuvre du changement de pneus en avril et en octobre.

Cela dit, les produits Michelin sont des produits de qualité, souvent d’une longévité remarquable.  Alors, pourquoi pas ?

En tout cas, le but avoué de Michelin est de mettre à bas les pneus «all season», qu’il est possible d’utiliser été comme hiver. Ces pneus hiver sont souvent légèrement adaptés pour rouler en été, même si leurs performances ne sont pas idéales lorsque les températures remontent.

Avec pas loin de 290 millions d’unités vendus en Europe, dont 80 millions pour le pneu hiver et une dizaine de millions pour le «all season», on comprend que Michelin veuille se donner du mal pour imposer sa nouveauté.

Seul le temps nous dira si l’idée était bonne ou non.