Ces clichés montrent les premiers exemplaires de la nouvelle grande berline badgée « DS ».

 Présentée au mois de décembre dernier au Louvre à Paris, la nouvelle DS 5LS est la première berline DS de type tricorps, et également la première Citroën à ne plus avoir de Chevrons sur sa calandre. La raison est connue : DS devient une marque autonome en Chine, symbolisant le luxe à la française, et aussi la seconde co-entreprise de PSA en Chine, menée avec le constructeur Changhan (et baptisée CAPSA). C’est sur le parking de leur usine de Shenzhen que l’on découvre fort logiquement les premiers exemplaires de ce nouveau modèle, tout juste sortis de chaîne et pour certains bardés de leurs protections de transport.

Du point de vue des teintes de carrosserie, le Whisper (ce prune issu du concept Numéro 9 et de la finition Faubourg Addict), mais aussi de plus traditionnels gris aluminium, gris shark, rouge babylone ainsi que le hickory ; alors qu’il avait été présenté en dominante noire, l’intérieur semble résolument beige pour ces premiers modèles, tandis que la tendance locale commence tout doucement à préférer les intérieurs sombres. A l’extérieur, le profil de ce qui n’est qu’une DS4 tricorps rabaissée (et encore un peu haute sur pattes avec de petites jantes) est plutôt équilibré, les longues barres de chromes des bas de caisse et du toit aidant à asseoir la ligne visuellement, surtout dans les teintes sombres. Des chromes dont le site CarNewsChina raille gentiment la profusion, à l’extérieur comme à l’intérieur, surnommant Citroën le « Roi du Chrome en Chine »… Ses dimensions sont les suivantes (L/l/h, en mm) : 4702 x 1840 x 1515 pour un empattement de 2715 mm. On rappelle les motorisations disponibles : 1,8 l 139 ch avec BVA6 ou boîte manuelle 5 vitesses, 1,6 THP 163 ch et 1,6 THP 200 chevaux en BVA6.

C’est le 28 mars prochain que les DS Store commercialiseront la berline 5LS, second modèle de la nouvelle marque à y être lancé en tant que production « 100 % chinoise » après la DS5 l’an dernier.

Via CarNewsChina