Le manufacturier Dunlop, filiale de Goodyear, a indiqué hier lundi qu’il déménageait actuellement une partie de l’activité de son usine de Birmingham au Royaume Uni vers le site français de Montluçon dans l’Allier. 

Goodyear - Dunlop vient en France

Après la fermeture du site d’Amiens-Nord dans Somme effective depuis le 22 janvier dernier, le puissant groupe industriel a fermé celui de Birmingham le 3 février. La disparition de l’usine anglaise à entrainé quelques 241 licenciements qui viennent s’ajouter aux 1173 du site amienois. 

Le déménagement des machines de la Grande Bretagne vers la France doit être achevé en septembre ce qui devrait permettre à l’usine sité dans l’Allier de reprendre la production qui se faisait jusque là de l’autre coté de la Manche dès le début de l’automne. 

Si l’usine anglaise Dunlop produisait des pneumatiques destinés à l’automobile et à la moto, l’unité de production de Montluçon ne reprendra que la fabrication des enveloppes sportives et de course destinées aux motos. La production des pneumatiques automobiles est, quant à elle, réaffectée au site d’Hanau en Allemagne.

La production est une chose mais l’emploi en est une autre qui est importante et un porte-parole de Goodyear a confirmé que cette opération de délocalisation entraînerait des créations de poste en France mais il s’est refusé à annoncer un chiffre pour les nouveaux emplois qui vont être créés dans quelques semaines. Ces nouveaux emplois viendront s’ajouter aux 2080 postes qui existent déjà au sein du groupe industriel en France. 

Via Goodyear/Dunlop, AP.