… auprès des distributeurs !

Votre serviteur ayant passé une vingtaine d’années dans les réseaux automobiles de différentes marques peut vous assurer, par expérience, que c’est généralement bon signe.

Nouvelle Renault Twingo 2015

 

Si les professionnels commandent en nombre un nouveau modèle, c’est généralement bon signe pour le constructeur. Cela veut dire qu’ils croient dans le produit et qu’ils seront motivés pour la vendre quand il arrivera sur le marché.

On apprend ainsi que les distributeurs Renault (concessionnaires et agents), qui doivent actuellement commander ou réserver leurs places sur les chaines de production, viennent de s’engager pour au moins 12.000 nouvelles Twingo.
Même si cela fait partie du jeu et de la communication, nous  découvrons que lorsque la nouvelle citadine de  a été résentée auprès des distributeurs, quelques 6.000 exemplaires ont été immédiatement commandés. Surpris par l’importance de la demande la marque au losange a alors proposé un nouveau lot de 4.000 Twingo supplémentaires… et ils sont partis en moins de trente minutes ! 

Les demandes ont continué d’arriver et ce sont quelques 2.000 unités supplémentaires qui ont été commandées. Aussi pour satisfaire la demande, le constructeur va devoir faire tourner les chaines de son usine de Novo Mesto en Slovénie durant les week-ends du mois de septembre afin de pouvoir satisfaire la demande et de donner ces 2.000 Twingo réclamées par le réseau pour le lancement de petite citadine début octobre. Les pré-commandes vont par ailleurs continuer à arriver durant l’été car le réseau reste généralement en activité durant la période estivale. 

Chez Renault on se dit heureux mais aussi surpris d’une telle demande au point que du coté de la direction du réseau et de Bernard Cambier, directeur du commerce France de Renault on assure que jamais le lancement d’un nouveauté modèle n’avait suscité autant d’intérêt mais aussi de demande de la part du réseau.

Bien sur, un réseau ne fait pas la vie d’un modèle mais il y participe grandement notamment si les « vendeurs », les Chefs des Ventes et les agents croient dans le nouveau produit qu’ils auront à proposer aux clients. Reste qu’une « bonne bouille », 5 portes et des possibilités de personnalisation sont déjà à mettre au crédit de la Twingo de troisième génération. Reste maintenant à découvrir l’agrément général du modèle et sa tarification détaillée et bien placée pour que le succès soit complet.

Via L’Argus, Renault.