Nissan produira ses keis

Kei : Keijidosha, K-Car ou véhicule léger particulièrement prisé au Japon qui profite d’avantages particuliers notamment en matière de fiscalité, de prime d’assurance mais pas en matière de place de parking en milieu rubain. La kei doit satisfaire aux règles suivantes : une longueur inférieure à 3.40 m, une largeur inférieure à 1.48 m, une hauteur limitée à 2.0 m et un moteur (atmo ou turbo) d’une cylindrée maximale de 660 cm3. Dans la majorité des cas les kei sont livrées en BVA ou boite de vitesse de type CVT. Ces autos existent en général en traction et 4 roues motrices mais peuvent aussi être proposées avec un moteur arrière et des roues arrières motrices.

S’il est bien une catégorie de voitures parfaitement adaptée à nos modes de vie et de déplacements du moment en Europe, c’est bien celle-ci, hélas faute d’envie, de moyens (?) et peut être de clients, les constructeurs japonais n’ont pas tenté le coup et risquent d’avoir été échaudés par l’experience de Daihatsu qui a disparu de nos marchés.

Toujours est il qu’au Japon, ce segment se porte bien avec environ 20% du marché automobile et même près de 50% dans certaines régions du pays. Fort du succès des petites autos et de sa gamme développée en partenariat avec Suzuki et Mitsubishi, Nissan par la voix de son patron Carlos Ghosn, vient d’annoncer qu’à l’avenir il comptait se lancer dans la production de ses propres modèles  dont le groupe sous-traite aujourd’hui la fabrication.

Le constructeur a vendu lors de l’exercice écoulé (avril 2013/mars 2014) 225.700 de ces véhicules dans l’archipel, dont 139.800 Dayz, un modèle présenté il y a 14 mois dans le cadre d’une co-entreprise installée avec Mitsubishi. Les autres autos de la catégorie sont actuellement produites par Suzuki, grand spécialiste avec Daihatsu et Honda de cette catégorie de voitures.

Carlos Ghosn d’expliquer que les ventes de petites voitures dépassent lagrement les attentes et il fait savoir qu’il envisage ainsi de revoir la stratégie de sous-traitance et de prendre en charge à l’avenir une partie de la fabrication du prochain nouveau modèle de la gamme Dayz et Dayz Roox. Le patron de Nissan n’aborde pas frontalement le cas des Moco et NV100 ClipperRio surement afin de ménager les discussions et négociations avec Suzuki.

Prochaine étape …. les kei by Nissan en Europe ? Là, c’est loin d’être gagné.

Via Nissan, AP.