… et ce n’est pas fini puisque les 850.000 du SUV sont dans le viseur des prochaines semaines !

Depuis juin 2010, le SUV « Low Cost » de Dacia (vendu sous les marques Renault, Dacia et bientôt en Inde sous le logo Nissan et avec le nom Terrano), cartonne sur le marché français, également sur les marchés de l’Union Européenne et aussi sur les marchés mondiaux.

Dacia-Duster_2014.3

Ainsi cette année, Renault espère produire quelques 370.000 Duster c’est à dire près d’un quart de plus qu’en 2012 (297.600 ex). C’est aussi 22% de plus que la production de la Clio IV estimée à 300.000 exemplaires en 2013. Plus de la moitié des Duster a été écoulée sous la marque Dacia, essentiellement en Europe et autour de la Méditerranée, le solde étant vendu sous la marque Renault en Russie, en Inde, en Amérique latine sans compter la nouvelle version Nissan vendue pour l’instant uniquement en Inde.

Le Duster est produit actuellement sur 5 sites industriel du groupe et même 6 si l’on compte le lancement ces jours ci de la production en Indonésie. Ainsi on fabrique des Duster en :

Roumanie : Pitesti
Russie : Moscou
Brésil : Curitiba
Colombie : Medellin
Inde : Chennai
Indonésie dès cette fin d’année

En se plongeant dans la lecture des informations, on (re)découvre que le Duster ne dispose dans sa fabrication que de 25 à 30% de pièces spécifiques, le reste provenant d’autres modèles de la marque ou du groupe. La plateforme est, je le rappelle, celle de la Logan produite à plusieurs millions d’exemplaires. Pour le reste et surtout pour gagner de l’argent, le groupe Renault compte essentiellement sur les disparités salariales et les coûts de main d’oeuvre inférieurs hors d’Europe de l’ouest. Ainsi le différentiel entre la France et la Roumanie est de 1 à 7  et même de 1 à 10 avec le Maroc (où l’usine de Tanger ne produit toutefois pas de Duster).

Sachez aussi que le Duster même s’il possède un prix d’attaque et de com’ des plus raisonnables, se vend en grande partie dans ses versions les plus onéreuses. La panier moyen de l’acheteur français de Duster est supérieur à 16.500€ et 30% des ventes du SUV sont faites en version 4×4 ce qui est très important alors qu’on sait que le marché des SUV est désormais majoritairement fait de véhicules à deux roues motrices ! En Russie, le Duster est apprécié pour ses qualités routières et hors des pistes puisque 80% des ventes se font en version 4 roues motrices. A l’export, on note chez Renault que ce sont les versions « hautes » qui sont les plus choisies par les clients.

Dacia et le Duster profitent de la crise. La gamme « Entry » du groupe Renault est en forte croissance, notamment en Europe, dans un marché en baisse. En 2013 Dacia devrait accroître ses ventes européennes de l’ordre de 21 % en Europe et 13 à 15% dans le reste du monde. Dacia a vendu du 1er janvier au 30 septembre 2013 plus de 800.000 véhicules et vise le cap du million pour le 31 décembre. Par ailleurs, la marque compte poursuivre sa marche en avant en 2014 et vise une augmentation de ses ventes de l’ordre de 10% notamment grâce à une mini auto que l’on annonce vendue aux environs de 5000€ et qui sera normalement dévoilée l’an prochain au salon de l’auto de New Dehli.

Une belle aventure industrielle et économique que nous suivrons dans les prochains mois et prochaines années même si cela risque encore une fois de portée un peu atteinte à notre tissu automobilo-industriel et à notre paysage social.

NDLA : Nous reparlerons très vite du Duster puisque la version restylée 2014 sera à l’essai sur le site dans quelques jours.

Via Dacia, LaTribune.