_UMP3530-Modifier-Modifier

Sur le marché des SUV urbains, Peugeot et Renault trustent les premières places des généralistes, alors que BMW affronte une concurrence assez importante sur le créneau premium avec le GLA de Mercedes ou le Q3 d’Audi. Pour rester dans la course, BMW a entièrement revu sa copie et nous propose un tout nouveau SUV. Bye bye le côté break de l’ancien X1 et bonjour le style X bien assumé.

Reprenant la plateforme UKL2 de l’Active Tourer, le X1 perd sa propulsion pour devenir une traction alors que son moteur passe en position transversale et non plus longitudinale. Sacrilège pour certains fans de la marque, cette dernière modification permet au véhicule d’abandonner son allure étirée pour un esprit plus trapu et baroudeur. On se retrouve avec une voiture qui mesure 1,821 m de large, 4,439 m de long pour une hauteur de 1,612 m. On gagne en habitabilité intérieure en réduisant d’1 cm la longueur, en gagnant 3 cm de large et 7 cm de haut. Lorsque l’on met les 2 versions côte à côte, on voit bien la différence : un 4×4 et un break surélevé.

P90093167_highRes_the-new-bmw-x1-dynam
_UMP3518

Bon, je l’avoue le style du nouveau X1 ne me laisse vraiment pas indifférent, surtout dans cette finition Sport. Le côté sport-chic est totalement assumé par ce SUV, les superbes jantes 19″ (option à 510€) n’y sont pas pour rien, tout comme que la teinte « Mineralgrau » qui habille notre modèle d’essai. On retrouve le style de la gamme X, avec une certaine hauteur et une largeur de caisse imposante qui transpirent le caractère sportif et baroudeur. La ligne acérée des nouveaux modèles BMW est respectée sur ce nouveau X1 : au premier coup d’œil on ne peut se tromper, c’est bien une Munichoise.

_UMP3700
À l’intérieur, toujours pas de doutes, on est bien à bord d’une BMW : la finition est irréprochable ! Les plastiques sont moussés et des inserts en aluminium brossé sont disposés un peu partout sur la planche de bord. Les cuirs sont de très bonne qualité et des surpiqûres rouges (option à 1750€) courent sur les tranches des sièges et sur les portes. Petit détail qui prouve le niveau de finition et qualité des matériaux : les palettes au volant ne sont pas en simple plastique comme dans les voitures que j’ai pu essayer jusqu’à maintenant, elles sont en aluminium brossé. C’est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup : puisqu’on est amené à les toucher en permanence, la sensation de luxe et de confort que transmet ce matériau est vraiment agréable.

Petit bémol sur l’intérieur de mon modèle d’essai, les inserts en plastique rouge font vraiment tâche… Dommage. J’ai en revanche eu du mal à trouver un quelconque défaut au système multimédia BMW iDrive, qui est pour moi le système le plus complet et le plus intuitif jamais éprouvé sur une voiture. De la rapidité du GPS à la reconnaissance vocale presque parfaite, de la connectivité Spotify (bonheur ultime) à la conciergerie intégrée à l’option « Connected Drive » à 360 €, qui peut vous réserver une chambre d’hôtel ou vous trouver le McDo le plus proche, tout est au top !

_UMP3741

Niveau confort, on est dans le haut niveau ! Malgré la monte en 19″, les amortisseurs pilotés « Selective Drive » (option à 550€) du modèle essayé, filtrent plutôt bien les imperfections de la route et le moelleux des sièges permet de compléter cette sensation. On se sent vraiment dans un cocon sécurisant à bord de cette voiture ; la position de conduite haute permet de jouir d’une bonne visibilité et apporte un agréable sentiment de dominer de la route. À l’arrière, vos enfants ne seront pas en reste puisque la banquette est très confortable, et vous pourrez même emmener pas mal de valises grâce à son coffre de 505 dm3, une petite pression sur un bouton de chaque côté et les sièges arrières se rabattent en un claquement de doigt pour libérer 1550 litres au total, pas mal ! Mention spéciale au système d’accès sans clé à la voiture qui détecte votre main sur la poignée de la portière conducteur et si vous y laissez votre main pendant plus de 3 secondes, cela entraîne la fermeture de toutes les fenêtres et le rabattage des rétroviseurs extérieurs, un jeu d’enfant !

_UMP3703

Au volant, le BMW X1 est excellent. En ville, celui-ci profite de sa longueur contenue pour se déplacer sans trop de soucis et les capteurs de proximité ou le système Park Assist, de série sur ce niveau de gamme, permettent de garer la voiture aisément et ainsi éviter d’abîmer les superbes jantes 19 pouces.

_UMP3787

Au cours d’une petite journée qui m’a emmené jusqu’à Etretat pour réaliser quelques prises de vues et illustrer cet article, j’ai réalisé plus de 500 km sur de l’autoroute et sur le réseau secondaire… Le X1 brille sur voie rapide, avec un comportement routier impeccable et une stabilité à haute-vitesse excellente. Le 4 cylindres de 2 litres qui développe 190 ch est vraiment un super moteur plein de vigueur et offrant de bonnes reprises. C’est surtout un bloc diesel qui a une zone rouge à 5500 tr/min, un plus lorsque l’on veut un peu s’amuser et avoir du couple sur toute la plage d’utilisation. De plus, ce mazout est neutre en bonus/malus, encore un bon point. La boite de vitesses automatique ZF à 8 rapports dispose elle d’un agrément satisfaisant, que ce soit en conduite cool ou plus sportive.

Malgré sa hauteur de SUV, la voiture se conduit comme une compacte, la faible prise de roulis permet de s’amuser sur routes sinueuses grâce à la transmission intégrale permanente à 4 roues motrices xDrive. J’ai même poussé le vice en emmenant le X1 hors de l’asphalte, et l’on voit alors que les jantes de 19 pouces sont de trop pour ce genre de sortie… Le confort devient vraiment très approximatif, mais l’on garde une certaine motricité. Appréciable !

_UMP3437-Modifier

La direction est très précise et les freins offrent un bon mordant et une très bonne endurance. On se surprend à adopter une conduite dynamique à son volant, même s’il ne faut pas oublier que ce n’est pas une sportive…

_UMP3293-Modifier

Au chapitre des concurrents, le BMW X1 se retrouve face à face à ses meilleures ennemies allemandes : Mercedes et Audi. Le Munichois se positionne donc face au GLA, qui est en milieu de carrière, et à un Q3 vieillissant qui vit sa dernière année de commercialisation. À équipement équivalent, les trois modèles sont aux alentours de 55 000 €,  seul le style distingue réellement ces trois petits SUV. Le BMW a pour lui une puissance un poil supérieure à ses concurrents : 190 ch pour le X1, 177 ch pour le GLA et 184 ch pour le Q3 (ce dernier étant le seul des trois à être éligible au malus de 150 €). Pour ma part, le X1 semble être le plus polyvalent en proposant deux approches : une baroudeuse et l’autre plus dynamique.

_UMP3652-Modifier

J’ai beau chercher et avoir tourné la question dans tous les sens, j’ai vraiment eu du mal à trouver un défaut à cette voiture. Bon, ok… Comme dans toutes les voitures venues d’outre-Rhin, on se retrouve avec de très nombreuses et coûteuses options (ou pingreries), comme les sièges électriques qui ne sont pas de série sur une voiture à plus de 55 000 €.

Mis à part cela, la nouvelle mouture du X1 est vraiment bien née et l’on se retrouve avec une excellente production de BMW. Le constructeur munichois nous propose un véhicule de loisir polyvalent à l’image des autres modèles de la gamme X et abandonne son image un peu trop schizophrène, qui ne savait pas où se situer entre un break et un 4×4. Allez, BMW, plus qu’à le sortir en version M Performance pour qu’on prenne un poil plus de fun à son volant !

_UMP3551-Modifier

Merci à BMW pour le prêt de ce véhicule et pour leur bonne humeur permanente.

Photos : Ugo Missana