F1 Grand Prix d’Italie 2021 : Ricciardo entre rédemption et dolce vita.

Le week-end du 10 au 12 septembre 2021 s’est déroulé le Grand Prix d’Italie 2021 à Monza, sur le temple de la vitesse. Lors de l’édition 2020, c’était Gasly qui avait remporté une course pleine de rebondissements. Le français est d’ailleurs en grande forme en cette saison 2021, se qualifiant régulièrement dans le top 6. De quoi jouer sa carte lors de ce du Grand Prix d’Italie 2021 ? Verstappen et Hamilton sont toujours à la lutte au championnat, à l’avantage du néerlandais suite à ses victoires en Belgique et aux Pays-Bas. Le Grand Prix d’Italie 2021 est la dernière étape de ce second “Triple Header” de la saison. L’occasion pour nous de revivre ce Grand Prix d’Italie 2021 plein de rebondissements.

La deuxième course sprint de l’histoire au Grand Prix d’Italie 2021.

Des qualifications avantageant le moteur Mercedes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce qu’il faut noter également, c’est que le Grand Prix d’Italie 2021 est le second théâtre du format avec course sprint, après la Grande-Bretagne. Les qualifications pour la course sprint se déroulent donc le vendredi en fin de journée. Le circuit est favorable à la Mercedes, Monza étant un circuit de moteur. Résultat une première ligne 100% Mercedes à l’avantage de Bottas. Deuxième ligne Verstappen-Norris et troisième ligne Ricciardo-Gasly. Le français de l’écurie soeur AlphaTauri est donc le seul à pouvoir aider Verstappen dans la stratégie face aux Mercedes. Pérez, neuvième, étant trop loin au départ.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La course sprint du Grand Prix d’Italie 2021 sans entrain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A vrai dire, le plus gros des actions de cette course sprint s’est déroulé au départ. Hamilton, deuxième sur la grille, se loupe au départ. Il sort du premier virage en sixième position, derrière Bottas, Verstappen, Ricciardo, Norris et Gasly. Cependant, à la négociation de la chicane, Gasly qui voit Ricciardo donner un petit coup de frein devant lui touche légèrement le train arrière de l’australien. Cela est suffisant pour endommager son aileron avant. Alors qu’il est au même niveau qu’Hamilton à l’amorce de la Curva Grande, le français voit son aileron avant passer sous sa monoplace et finit dans le mur de pneus. C’est la mauvaise opération de cette course sprint pour Gasly qui avait gagné en 2020 sur ce tracé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La voiture de sécurité est déployée. Dans le même instant, Tsunoda dans la deuxième chicane, envoie en tête à queue Kubica (qui remplace toujours Raikkonen, touché par le covid-19). Le polonais peut néanmoins repartir.

La course reprend au troisième tour avec le top 5 : Bottas, Verstappen, Ricciardo, Norris, Hamilton. Peu d’action ensuite, si ce n’est une bataille entre Vettel et Alonso et une bataille entre Stroll et Perez. Les voitures d’une manière générale n’ont fait que se suivre, le DRS ne permettant souvent pas de pouvoir passer. C’est ainsi qu’Hamilton bien que proche derrière Norris, n’a jamais été en mesure de dépasser la McLaren par exemple.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bottas remporte donc la course sprint devant Verstappen et Ricciardo. Cependant, le finlandais se savait déjà pénalisé sur la grille, pour changement de moteur. C’est donc Verstappen qui hérite de la pole position devant les deux McLaren. Hamilton, qui espérait bien hériter de la pole position, paye son mauvais départ et ne s’élance que quatrième de ce Grand Prix d’Italie 2021.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une course sous haute tension.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La grille de départ établie, Hamilton est l’un des rares pilotes à partir en pneus durs. Surprenant au regard de sa position sur la grille et de l’importance du départ de ce Grand Prix d’Italie 2021. A l’extinction des feux, Ricciardo passe devant Verstappen à la première chicane. De son côté, Hamilton s’en sort très bien. Le britannique passe la McLaren de Norris et se positionne à la hauteur de Verstappen à l’approche de la deuxième chicane. A l’extérieur, Hamilton tente de passer mais est emmené sur les vibreurs par Verstappen, le contraignant à monter sur les ralentisseurs. Norris en profite pour récupérer sa place.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deux secondes plus tard, Giovinazzi, auteur d’un bon départ entre les Ferrari, voit sa course ruinée suite à un contact avec Sainz. L’italien s’était loupé au freinage de la deuxième chicane, court-circuite celle-ci, et revient sur la piste sans voir que Sainz est sur la trajectoire. La roue arrière gauche de l’Alfa Romeo se frictionne avec la roue avant droit de la Ferrari, envoyant Giovinazzi en semi tête à queue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Devant, Hamilton se retrouve comme la veille, derrière la McLaren de Norris. Le pilote Mercedes tente de passer Norris au douzième tour, sans succès. Derrière, ça se frictionne également à la deuxième chicane entre Vettel et Ocon. Le pilote français se rabat devant l’Aston Martin sans laisser de place. Ocon est pénalisé de 5 secondes.

Au vingt-quatrième tour de ce Grand Prix d’Italie 2021, Verstappen s’arrête aux stands pour changer de pneus, un tour après Ricciardo qui menait la course depuis le début. Cependant, l’arrêt de Red Bull se passe très mal, un changement de pneus d’un peu plus de 11 secondes ! Pas commun dans la garage Red Bull. Verstappen perd gros pour la suite de la course et Hamilton voit une opportunité de passer devant le néerlandais dans ce Grand Prix d’Italie 2021. Dans le même temps, Hamilton se défait de Norris et peut donc entamer sa remontée avec une stratégie différente des autres pilotes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le vingt-sixième tour est un tournant dans ce Grand Prix d’Italie 2021. Hamilton rentre aux stands pour chausser des pneus médiums. Mais son arrêt est loin d’être parfait également, un peu plus de 4 secondes. Cela permet à Norris de repasser devant alors que Verstappen lui, est juste derrière la McLaren quand il voit Hamilton sortir des stands. Le néerlandais freine tardivement à l’entame de la chicane pour se retrouver au niveau de la Mercedes. Mais dans la deuxième partie de la chicane, Verstappen désormais à l’intérieur n’a pas portes ouvertes. Il grimpe légèrement sur le vibreur. Le côté gauche de sa Red Bull décolle un peu, et là…

…la Red Bull monte sur la Mercedes, passant au dessus de la tête d’Hamilton. Les deux pilotes sont coincés dans le bas à gravier, avec la Red Bull sur la Mercedes. Impossible de repartir et les deux candidats au titre cette saison sont hors course ! Après un Grand Prix de Grande-Bretagne sous haute tension, le Grand Prix d’Italie 2021 ne fait que monter d’un cran cette tension. Le néerlandais a cette fois été jugé principal fautif par les directeurs de course qui l’ont sanctionné de 3 places de pénalité sur la grille du Grand Prix de Russie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce Grand Prix d’Italie 2021, comme ce fut le cas du Grand Prix d’Italie 2020, nous promet donc un vainqueur autre qu’Hamilton ou Verstappen. Du pain béni pour McLaren qui menait déjà la course avec Ricciardo. Au trentième tour, la voiture de sécurité s’efface et laisse Ricciardo mené un peloton avec Leclerc 2e et Norris 3e. Leclerc ne tiendra pas longtemps face à la McLaren. Deux tours plus tard, Perez tente de passer également le pilote Ferrari à la deuxième chicane, mais court-circuite, sans rendre la position. Le mexicain est pénalisé de 5 secondes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Red Bull devra faire face aux assauts de la Mercedes de Bottas. Le finlandais parti dernier sur la grille a opéré une grande remontée pour arriver à franchir la ligne d’arrivée en quatrième position. Mais la pénalité de Perez lui permet de finir sur le podium. Alors que quelques instants plus tôt, c’était Ricciardo qui franchissait le drapeau à damier le premier, suivi de son coéquipier Norris. Il avait été demandé au britannique de ne pas attaquer l’australien pour la victoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce Grand Prix d’Italie 2021 nous a offert le premier doublé pour une écurie en 2021. C’est aussi la première victoire d’une McLaren depuis Button au Grand Prix du Brésil 2012. Quant au dernier doublé de l’écurie McLaren, il faut remonter au Grand Prix du Canada 2010. Ricciardo, lui, gagne pour la première fois depuis le Grand Prix de Monaco 2018. Une rédemption pour l’australien, en souffrance depuis son arrivée chez McLaren.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédits photos : Formula 1, FIA