Cars & Coffee Saint Cloud 14 Juillet 2013 (29)

Alors que le défilé militaire annuel battait son plein sur l’Avenue des Champs-Elysées à Paris, le 14 Juillet dernier était organisé près de l’Hippodrome de Saint-Cloud (92) un rassemblement de belles automobiles des temps passés et présents. Non loin du restaurant Les Gentlemen d’Epsom, ce Cars & Coffee fut l’occasion de voir de rutilantes mécaniques et d’augustes moteurs, de magnifiques carrosseries et des grands classiques, parmi lesquels les modèles français étaient mis à l’honneur pour cette édition. Qu’elle soit historique ou automobile, la date du 14 Juillet reste bien celle d’une fête nationale !

C’est grâce à l’un de nos lecteurs-spotters présent sur place, Nicolas Osika, que nous publions les photos qu’il a prises de l’événement.

Fratelli d’Italia

Les Italiennes sont en bonne place, avec les deux mythiques constructeurs de Modène que sont Ferrari et Lamborghini. Incontournables de la beauté automobile, l’esthétique choisie par ces marques est profondément différenciée. Ainsi, un coup d’oeil historique permet de distinguer les tendances historiques, qui virent Lamborghini passer des dernières courbes de l’Espada aux traits saillants de l’Aventador, tandis que Ferrari prenait le chemin inverse allant des lignes tendues des années 80 aux formes plus aérodynamiques et organiques à l’horizon 2000.


God Save the Queen

Si l’on pense souvent à Rolls Royce pour définir le très haut luxe anglais, on oublie que c’est en Bentley que la Reine de la Perfide Albion se déplace. Dans les années 50, le constructeur au « B » ailé proposait cette très belle Continental type R, avec une grande calandre, des ailes généreuses et une malle ostensible. Le bouchon de réservoir n’a rien à envier à la « Spirit of Ecstasy » du Double R. Au passage, signalons que le locataire de Downing Street non plus ne circule en Rolls : ce sont des Jaguar qui le transportent.


Das Lied der Deutschen

L’Allemagne est la partie de naissance des petites GTi, les bombinettes sur carrosseries de citadines mais aux moteurs vrombissant. En voici deux représentantes, de deux époques différentes: la « matrice » Golf GTi, et sa lointaine descendante l’Audi A1 Quattro. En version 16 S Oettinger, le rapide Lapin annonçait 136 chevaux, voire 160 chevaux pour cette préparation officielle rarissime de 1982 ; 30 ans plus tard, c’est un 2,0 l turbo de 256 chevaux qui agite l’Audi. L’une et l’autre ont pour point commun leur rareté : 1250 exemplaires de Golf « VAG France », et 333 A1, seulement. On en oublierait la quinquagénaire Stuttgartoise qu’est la Porsche 911, une figure tutélaire de l’histoire automobile allemande sans laquelle ni Volkswagen ni Audi ne seraient ce qu’ils sont aujourd’hui…


The Star Spangled Banner

Ce n’est pas parce que Detroit est en faillite qu’il faut tirer un trait sur tout ce que l’automobile américaine sut accoucher comme belles mécaniques. De chacun des Big Three, de la Dodge Charger (Chrysler Group), des Muscle Car des marques de General Motors et de la Ford GT-40 (Ford Group), de ces éminentes représentantes vinrent des propositions, et donnent à voir ce que le « Nouveau Monde » propose pour le sport automobile. Entre gros V8 gloutons et silhouettes taillées pour Le Mans, l’Amérique sait être attachante et faire danser ses étoiles sur les drapeaux à damiers.


Kimi Ga Yo

Au Japon, on aime les voitures de série fortement remotorisées. Ces « maxi GTi » ont deux idoles : la Lancer Evolution de Mitsubishi et la Skyline GT-R de Nissan. Cette dernière s’est émancipée, devenant un modèle à lui tout seul, tandis que Mitsubishi continue de faire évoluer sa berline au fil des générations. Figures essentielles de l’automobile de sport, la prière de l’hymne japonais, à l’origine destiné à l’Empereur, leur est peut-être destinée : « Puisse votre règne durer mille ans, pour huit-mille générations. »


La Marseillaise

Ne boudons pas notre plaisir ! La France est l’une des patries de naissance de l’automobile. Nos constructeurs nationaux ont beau n’être plus que trois, on retrouve avec joie les anciens labels tel Simca et Alpine, les signatures prestigieuses comme Gordini, les artisans tel PGO, les modèles audacieux et provocateurs dont l’Avantime… Et si le double chevron a beaucoup changé, les DS, SM, et Type H font partie du panthéon automobile français.

Crédit photographique : Nicolas Osika (Forum Les Petites 3-inches)