SUV Ferrari

… sera remplacé par l’administrateur délégué de Fiat, notre ami Sergio Marchionne. 

L’affaire a quelques minutes mais elle est d’importance. C’est un bref communiqué qui vient d’annoncer le départ de Luca di Montezemolo de la direction de Ferrari (automobile + compétition). L’annonce officielle est la suivante : « Luca Cordero di Montezemolo quittera à sa demande la présidence de Ferrari à partir du 13 octobre prochain, à l’issue des célébrations marquant le soixantième anniversaire de la présence de Ferrari aux USA. La présidence de Ferrari sera désormais assurée par l’administrateur délégué de Fiat, Sergio Marchionne. » 

Même si Montezemolo était là pour les grandes heures de la Scuderia du temps de Schumacher, Todt, Brawn, Montezemolo a été publiquement désavoué et poussé dans les cordes le week end dernier lors du grand prix d’Italie notamment en matière de résultat sportif. L’absence de résultat probant depuis 6 ans ont probablement pesé lourd dans cette décision mais l’égo du président du Ferrari a du en prendre en coup et il jette donc officiellement l’éponge après 23 années passées à diriger avec succès le constructeur de Maranello. Finalement l’homme n’ira pas jusqu’en 2017 comme il le souhaitait, abattu par les propos de Sergio Marchionne qui, pour une fois, a parlé de sport automobile pour éliminer un adversaire.

Luca di Montezemolo de dire : « Une époque s’achève et j’ai décidé de quitter la présidence après 23 années merveilleuses et inoubliables. Je remercie toutes les femmes et tous les hommes exceptionnels dans l’usine, les bureaux et sur les champs de course de F1. »

Ce à quoi Sergio Marchionne a répondu : « La Ferrari aura un rôle important à l’intérieur de FCA lors de sa prochaine cotation à Wall Street et une phase nouvelle et très différente va s’ouvrir. Il est donc juste qu’elle soit conduite par l’administrateur délégué du groupe. Notre désir est de voir la Ferrari exprimer touit son vrai potentiel en course qui se sont publiquement manifestées ce week end. Je veux toutefois remercier Luca pour tout ce qu’il a fait pour la Fiat, la Ferrari et pour moi. » 

Place à une nouvelle ère chez Ferrari mais Marchionne sera t-il à la hauteur de la tache et de la charge, rien n’est moins sur pour ce financier qui a clairement annoncé ce week end que ce sont les actionnaires (NDLA : et donc les dividendes !) qui mènent le jeu et pas forcément les dirigeants des marques automobiles.
Que penser de Marchionne en F1 ? Sera t-il meilleur ? Pas sur et pas grand chose car il n’en a ni les compétences, ni la formation… Pour le reste, nous allons suivre l’évolution de la firme de Maranello avec quand même quelques inquiétudes car Sergio Marchionne est tout sauf un gardien du temple et de la passion automobile, juste celui des interêts financiers et des nombreux plans sans lendemain.

Si Ferrari va mal et ne gagne pas à l’avenir, il en sera le seul responsable !

Via Ferrari, FCA, Lettera43, AP.
Crédit Illustration : Bernardi.