Fiat vient de l’annoncer, une entrée en bourse de Chrysler n’est pas du tout faisable ni envisageable avant la fin de l’année 2013. Le constructeur italien qui possède la firme américaine se dit même dans la totale incapacité de savoir si l’opération se fera, ni même à quelle date ! 

wall-street et Chrysler

Cette annonce fait suite aux propos du Wall Street Journal qui s’est surement trop avancé en annonçant que le constructeur d’Auburn Hills pourrait réaliser son introduction en bourse d’ici au 15 décembre prochain. Fiat continue de travailler mais aussi de négocier (avec le fonds Veba) et fait savoir que si tout se passe bien, l’arrivée de Chrysler sur les marchés pourrait se faire dans le courant du premier trimestre 2014.

Reste que malgré l’engagement de quatre banques supplémentaires pour préparer son l’opération d’introduction boursière, on est encore dans le grand flou financier car les deux parties ne parviennent pas à s’entendre sur la valeur du deal. Ainsi la fourchette de prix évoquée valorise Chrysler entre 9 et 11-12 milliards de dollars. La part détenue par l’UAW via le fonds Veba serait valorisée aux dernières informations entre 3.8 et et 5.0 milliards de dollars ce qui ne convient pas à Fiat. On oubliera pas non plus que l’IPO ne porte pas sur la totalité du capital restant mais seulement sur 16.6% ce qui veut dire que pour l’instant nous sommes très loin de la clôture de ce dossier. Ainsi, si Fiat venait à se « saisir » des 16.6% mis sur les marchés financiers, il ne serait qu’à 75% du capital de Chrysler LLC.

Reste que la volatilité des marchés, le risque de dispersion du capital et la position ferme de Veba ne vont pas aider à finaliser le dossier dans les prochaines semaines ou prochains mois. A suivre.

Via AFP, DN, WSJ, L’usine Nouvelle.