Daimler - Freightliner - 1

Si un jour on m’avait dit que j’allais découvrir un camion qui se conduit tout seul, je n’y aurais probablement pas cru. Et pourtant hier, Daimler a annoncé le Freightliner « Inspiration », premier camion au monde capable de conduite autonome !

Je vous souhaite donc la bienvenue sur blogcamions.fr , petit frère de BlogAutomobile.fr 😉

Bref trêve de plaisanteries, c’était l’occasion de découvrir que Daimler est derrière une des plus grosses marques de camions aux USA.. sous le doux nom de DTNA (Daimler Trucks North America) avec pas moins de 6 identités : Freightliner, Detroit, Freightliner Custom Chassis Corporation, SelecTrucks, Thomas Built Buses, Western Star..

Alors soyons honnêtes, les camions ça ne m’a jamais vraiment excité.. je ne sais pas pour vous mais tout en ayant de l’admiration pour ceux qui les conduisent, je n’ai jamais fait la différence entre un véhicule X ou Y. Mais nous voilà aux USA, le pays où il y a probablement le plus de poids lourds au monde. Et plus précisément à Las Vegas car Daimler a signé un accord avec l’Etat du Nevada permettant la circulation sur route ouverte de son « Inspiration Truck« . La chose était célébrée par une plaque d’immatriculation assez unique.

Daimler - Freightliner - 14

On connaissait déjà les avancées de la marque sur ses voitures avec la Classe S, la Classe C et le très flamboyant concept F015 présenté durant le CES .. (là encore à Vegas) mais il est vrai que le transport est un secteur où les technologies qui libèrent le conducteur de certaines tâches ainsi que celles qui l’assistent ont du sens.

Alors en plus de présenter l’ajout à sa gamme américaine de fonctions comme le freinage anti collision (Active Brake Assist) , le régulateur de vitesse intelligent (Adaptive Cruise Control) ainsi que le Lane Keeping System on découvre donc un camion qui se veut futuristique et qui sait conduire tout seul (dans certaines conditions pour le moment). Le résultat? On l’a essayé c’est impressionnant.

Sur base de radars longue portée, courte portée, caméra stéréo, voici donc le « Highway Pilot » . Comment ça se présente : sur le tableau de bord du gros joujou, vous avez un affichage tel que ceci :

Daimler - Freightliner - 27

Si le camion détecte donc une situation où il peut lire la route correctement (notamment grâce à l’aide du marquage au sol), l’information « Highway Pilot available » s’affiche. Le conducteur n’a qu’à appuyer sur un bouton pour passer en mode autonome :

Daimler - Freightliner - 28

Une fois activé c’est opération « regarde maman, sans les mains » :

2015-05-06 10.56.23

En vidéo:

Daimler insiste sur le fait de ne pas chercher à faire des camions entièrement sans conducteur et qu’au contraire cela devrait permettre à ceux-ci de faire d’autres choses ainsi que de réduire les accidents.

Un autre axe évoqué est l’économie de carburant que permet ce fonctionnement, d’une part car la conduite est plus souple que celle d’un humain d’autre part car il sera possible de faire des files de véhicules (« Platooning ») et que grâce à une communication « véhicule à véhicule », le camion en tête du convoi pourra prévenir les autres s’il faut ralentir et freiner. Le système de pelotons a des avantages aérodynamiques qui contribue à diminuer la consommation des véhicules.

D’ici à ce que ça soit en production (au moins 10 ans nécessaires d’après DTNA), il faudra aussi se battre contre les barrières législatives et humaines : la peur du changement étant sûrement la barrière la plus difficile à passer.