(Credits : @F1 Twitter)

Ce week-end, le grand cirque de la Formule 1 se rend en Italie sur l’Autodromo Nazionale di Monza, 13ème manche du championnat 2017. A l’issue du Grand Prix de Belgique, Lewis Hamilton, vainqueur, a réalisé une course parfaite pour réduire l’écart avec le leader du championnat, Sebastian Vettel. C’est donc dans le jardin de la Scuderia que vont concourir les pilotes pour déterminer qui est le plus rapide, sur le tracé le plus rapide du calendrier. Ferrari n’a plus gagner dans son antre depuis la victoire d’Alonso en 2010. 7 ans de disettes. Est-elle en mesure de faire raisonner à nouveau le Fratelli d’Italia sur le podium pour son 70ème anniversaire alors que la victoire n’a jamais échappée à Mercedes depuis l’ère du V6 ? BlogAutomobile refait pour vous le film du week-end.

Les essais libres : Mercedes grand prétendant à la pole.

(Credits : Sutton Images)

La journée de vendredi a permis de confirmer que la Mercedes était au-dessus de la Ferrari. En effet, celles-ci ont terminées par deux fois en tête du classement des Essais Libres. Sur un circuit typé moteur, les Mercedes ont toujours eu un avantage face à leurs adversaires. Même si Ferrari a progressé, elle ne s’est pas montrée capable ce vendredi de déranger les Flèches d’argent. En revanche, on fait grise mine chez Renault, les pilotes du Losange sont relégués à plus de 3 secondes du premier, à peine devant les Sauber… De même, chez Redbull, on sait d’ores et déjà que la course ne sera pas facile. Si ces derniers sont derrières les Mercedes et les Ferrari encore ce week-end, les deux pilotes devront assumer une pénalité moteur et partir du fond de la grille. Tout comme Alonso qui est déjà assuré de partir en dernière ligne en assumant une pénalité de 35 places grâce à Honda.

Ainsi, c’est Lewis Hamilton qui a signé le meilleur chrono de la première séance d’Essais Libres qui aura été légèrement pertubée par quelques précipitations en fin de séance. Il signe un chrono de 1min 21s 537 suivi de son coéquipier à +0.421s. Sebastian Vettel se classe troisième à … 1.115s d’Hamilton !

Lors des EL 2, les pilotes ont connu diverses fortunes. Tout d’abord, le pilote Williams Lance Stroll est parti en tête à queue à Ascari provoquant un drapeau jaune, puis Sainz a vu son moteur partir en fumée. De toutes manières, l’espagnol devait déjà assumer une pénalité sur la grille. Ensuite, la Haas de Kévin Magnussen s’est, à 13 minutes de la fin, immobilisée à Ascari pour suspicion de casse d’une suspension. Concernant les temps des pilotes l’après-midi, l’avantage est toujours à Mercedes mais amoindri. C’est cette fois ci le finlandais Bottas qui signe le meilleur temps en 1min 21s 406. Il précède son équipier Hamilton qui est à 0.056s puis Vettel qui s’est rapproché à 0.140s ! A noter les performances des McLaren Honda sur cette séance avec Vandoorne 7ème et Alonso 8ème !

(Credits : Sutton Images)

La dernière séance d’Essais Libres démarre sous des trombes d’eau au point que la FIA décide de retarder son début pour une durée indéterminée. Mais le chrono est finalement lancé puisque les pilotes ne peuvent plus rouler deux heures avant le début des qualifications. Au total, seuls 7 pilotes enregistreront un temps, les autres se contentant d’un tour d’installation. Ainsi, c’est Williams qui se hisse en haut du classement en 1ère et 2ème position avec Massa tournant en 1min 40s 660 suivi de Stroll à +0.228s et la Renault d’Hulkenberg à +0.831s.

(Credits : @F1 Twitter)

Les qualifications : Hamilton seul au sommet face à une grille chamboulée

Alors que la pluie était passée par Monza le matin, les conditions ne se sont pas améliorées à l’approche de la séance qualificative. Pire, elles ont eu tendance à se dégrader. C’est dans des conditions dantesques que se déroulent ces qualifications. Le problème venant principalement de la longue ligne droite du départ, asphaltée récemment qui n’absorberait pas suffisamment l’eau.

Pourtant au moment où la Q1 démarre, les conditions semblent suffisantes pour rouler même si l’on prévient les pilotes qu’il faut vite boucler un tour. Pour cause, une nouvelle précipitation s’abat sur le circuit quelques minutes plus tard. C’est donc prudemment que les pilotes se lancent, Bottas le premier. Hélas, celui-ci manque son freinage au 1er virage et est contraint de couper par l’échappatoire. Alors qu’Hamilton vient de réaliser le meilleur temps, Grosjean boucle son tour avec le 3ème meilleur temps.

Cependant, il perd le contrôle de sa voiture en aquaplanage dans la ligne droite et tape le mur. Cela a pour conséquence de provoquer un drapeau rouge. Le français, furieux alors qu’il considérait que la piste était impraticable, fait prendre la décision à Charlie Whiting de retarder la reprise. Encore et encore de 15 minutes à chaque fois. Une situation burlesque qui durera plus de deux heures.

Entre temps, la piste qui s’était améliorée s’est dégradée à nouveau avec une nouvelle intensification de la pluie. Finalement, les commissaires décident de relancer les qualifications à 16h40. Les pilotes repartent en pneus maxi pluie. Alonso sera le premier a passer aux pneus intermédiaires. Les Mercedes sont encore au top à la fin de cette Q1 à l’avantage de Bottas.

(Credits : @F1 Twitter)

Logiquement, Grosjean signe le dernier chrono et est donc éliminé. Il est accompagné de son équipier, les deux Sauber ainsi que la Renault de Palmer qui n’a pas le temps de boucler un nouveau tour lancé. Lors de la Q2, certains pilotes s’élancent en pneus maxi pluie. Au vu des conditions en piste, ceux-là sont amenés à repasser par les stands pour chausser les pneus intermédiaires, plus en adéquation cette fois-ci.

A l’issue du la Q2, ce sont les deux Toro Rosso qui sont éliminées. De même, Alonso et Hulkenberg ne peuvent participer à la dernière séance. Enfin, plus surprenant, le dernier éliminé est Pérez, qui est le premier à s’être élancé pour une ultime tentative, alors que la piste s’améliorait au fur et à mesure. Pendant ce temps, les Mercedes occupaient toujours les deux premières places.

La dernière partie des qualifications aura fourni son lot de surprises. Pour cause, la pluie s’est intensifiée. Cela nous a permis de voir des Ferrari complètement à la rue sous la pluie dans leur jardin, se battant tant bien que mal d’améliorer. Elles ne peuvent faire mieux qu’un 7ème chrono. Cela a profité à d’autres de briller. Si les RedBull se sont montrées très intéressantes sous la pluie italienne en signant les 2ème et 3ème chrono de la Q3, les Rookies que sont Lance Stroll et Esteban Ocon ont fait le spectacle.

Longtemps 2ème, Ocon céda au RedBull puis finalement à un étonnant Stroll qui améliora dans une ultime tentative. Le canadien devient le plus jeune pilote à se positionner sur la 1ère ligne de la grille, puisque les pilotes RedBull seront pénalisés.

9 pilotes pénalisés une heure avant le départ ! En prenant compte des pénalités de Ricciardo, Verstappen, Sainz, Alonso, Hulkenberg, Palmer, Vandoorne, Pérez et Grosjean, la grille se présente comme suit :

P = Pénalité

La course: Mercedes écrase toute concurrence en terre italienne

Lorsque les feux s’éteignent, Hamilton prend le moins bon départ parmi les 3 hommes de tête mais conserve sa position. Derrière, Ocon, qui s’était bien élancé, réussi à s’emparer de la seconde place du canadien Stroll. Raïkkönen, qui s’était mieux élancé, dépasse rapidement Bottas dans le 1er tour, mais son compatriote Bottas lui refait l’extérieur à la parabolique à la fin du 1er tour et profite de la vitesse de pointe de la Mercedes dans la ligne droite pour récupérer sa 4ème place. Derrière, ça se bouscule également : Verstappen, qui démarrait 13ème sur la grille, se retrouve dès le début du 1er tour à la 8ème position ! Au 3ème tour, Bottas s’attaque à Stroll, qui n’oppose pas de résistance.

Alors que juste derrière eux, se battent Felipe Massa et Max Verstappen pour la 7ème position, un contact entre les deux à la sortie du 1er virage ruine les chances du néerlandais de bien figurer. Il est contraint de repasser par les stands suite à ce contact pour crevaison, repartant bon dernier. Alors qu’entre temps, Vettel, qui suivait son équipier, dépasse ce dernier à la sortie de la deuxième chicane. Au 4ème tour, Bottas se défait d’Ocon et s’empare de la 2ème place.

Source : Secteur F1 Twitter

Il est imité quelques tours plus tard par Vettel qui prend la 3ème place. Le français est d’ailleurs très vite sous la menace de Stroll, sa Williams étonnement dans le rythme de la Force India, et de la Ferrari de Raïkkönen. Ce dernier anticipe d’ailleurs son arrêt aux stands pour jouer l’undercut sur Stroll. Ocon l’imite, sentant la menace de la Williams. Au 37ème tour, c’est un Ricciardo à la stratégie décalée qui entre aux stands pour chausser les pneus super tendres. Lui partait du fond de la grille est l’un des derniers à s’arrêter, ressort juste derrière Raïkkönen en 5ème place. 4 tours plus tard, l’australien prend le dessus au 1er virage sur le finlandais pour la 4ème place.

Le classement du Grand Prix de F1 d’Italie 2017 provisoire est le suivant :

 Lewis Hamilton remporte son 59ème Grand Prix alors que Daniel Ricciardo signe le meilleur tour en course en 1min 23s 361. Bottas et Vettel complètent le podium. Pour la première fois de la saison, un pilote remporte 2 Grand Prix consécutifs. C’est également une première, Hamilton prend la tête du championnat pilotes devant Vettel.

(Credits : @F1 Twitter)

Source : F1 app

Le prochain Grand Prix se déroulera dans les rues de Singapour au Marina Bay Circuit dans les 15, 16 et 17 septembre !

Article rédigé et mis en page par Anthony Procot.