Alors que l’on croyait la marque quasi disparue, nous la retrouvons au salon de Genève avec un stand officiel et la mise en avant de deux voitures. D’un coté une Apollo en livrée bicolore et de l’autre, un nouveau coupé qui prend le nom d’Explosion

Gumpert Explosion.1

Etrange allure que celle de ce coupé au style discutable ou tout au moins vieillot et guère séduisant. Certains apprécieront, d’autres bien moins tant le design de cette sportive est peu avenant, hétéroclite et daté visuellement. On se demande même si cette voiture n’est pas une commande client car, vous l’aurez probablement noté, la voiture pourtant d’origine allemande dispose d’un volant à droite.

Ce coupé Gumpert Explosion, présenté comme un modèle de pré série,  est une voiture deux places à 4 roues motrices. La voiture est propulsée par un moteur L4 2.0 L Turbo (issu du groupe Volkswagen) qui développe quelques 420 ch à 6450 trs/min et 520 Nm à 4550 trs. Ce moteur est couplé soit à une BVM6 soit à une boite de vitesse à double embrayage à 6 rapports. Gumpert ne donne pas d’indication de performances mais annonce quand même un 0 à 100 km/h plié en moins de 3.0 secondes.

Ce coupé est construit autour d’un chassis qui mêle une structure tubulaire en aluminium et fibre de carbone. La carrosserie est faite de plastique renforcé de fibre de carbone afin de garantir légèreté et rigidité.

Gumpert Explosion.4

Cette voiture, construite sous la direction de Roland Gumpert dans le cadre de la nouvelle structure Neue GSM Gumpert Sportwagenmanufaktur GmbH, veut mettre à la portée des amateurs les sensations d’un vraie voiture de rallye tout en permettant une utilisation quotidienne. La Gumpert Explosion est annoncée au prix de 105.000€ HT et hors option mais on peut raisonnablement se demander à qui s’adresse une telle auto qui va trouver sur son chemin les M4, RS5, RC-F sans parler des américaines et des italiennes… Une chose est sure, cette nouveauté signée Gumpert ne déclenche pas une explosion de joie ni même une montée d’adrenaline chez les amateurs comme savait le faire l’Apollo.

Via Gumpert.