Le grand marché chinois, la crise en Europe sont deux des éléments qui poussent les constructeurs à investir en Chine. C’est la cas de Jaguar-Land Rover qui cherchait depuis 12-18 mois à s’implanter dans « l’Empire du milieu ». C’est désormais chose faite puisque la filiale automobilo-britannique du groupe Tata vient de voir son accord avec le chinois Chery avalisé par les autorités du pays.

Jaguar-Land Rover souhaite augmenter ses parts de marché en Chine, en Inde et dans certains pays d’Asie du sud est et cette nouvelle co-entreprise JLR-Chery est la bienvenue. Le gouvernement chinois a donc donné son feu vert à cette joint venture au capital de 1.89 million de dollars qui va s’installer à Changshu dans la province orientale du Jiangsu.
Le nouveau site industriel sera composé d’un centre de R&D et d’un unité de production qui va créer plusieurs centaines ou milliers d’emplois. Il sera en mesure de produire jusqu’à 130.000 véhicules/an. L’usine et tout son environnement seront opérationnel dans le courant de l’année 2014. L’usine produira aussi bien des Jaguar que des Land Rover et un ou deux modèles partagés entre JLR et Chery.
Jaguar profite de l’occasion pour rappeler que ses ventes sont en forte hausse depuis deux ans et qu’elles devraient progresser de 80% en 2012 pour atteindre 53000-55.000 voitures vendues.
Enfin Tata Motors rappelle qu’il allait investir, en plus des investissement actuels, près de 1.9 milliard d’euros dans sa filiale JLR. Enfin le groupe indien confirme tous les projets dont nous avons déjà parlé.

Via TataMotors, JLR, NP.