ADAC

… et ce n’est pas une nouveauté outre Rhin puisque depuis déjà quelques années les voitures produites par les constructeurs français ne sont pas les pires en matière de fiabilité, loin de là même ! Avec 2.6 millions de cas de pannes détaillées et analysées, le bilan dressé chaque année par le puissant Allgemeiner Deutscher Automobil Club est la fois attendu et craint par certains constructeurs qui voient ici la réalité des pannes et problèmes de leurs voitures (et pas seulement les indices de satisfaction des voitures neuves ou très récentes !).

Dans ces statistiques de pannes, on notera, non sans malice, que les voitures françaises sont loin d’être les autos les moins fiables et les plus problématiques du marché tout comme les autos de certains groupes allemands ne sont pas les plus « solides ». Par contre, pour certains constructeurs, les chiffres de l’ADAC confirment les données des années passées ou ce qui se dit sur le net, les réparateurs et les concessionnaires.

Dans la catégories des mini citadines, on trouve en haut du classement la Fox qui devance la Ford Ka et en troisième position  la Citroën C1 qui est suivie par la Toyota Aygo et par la Twingo. En queue de peloton, il y a la Chevrolet Matiz qui est dernière mais ce n’est pas surprenant puisque concçue dans les années 90. Elle est précédée par la Fortwo qui vieillit assez mal  et par la Fiat500 ce qui est surprenant puisque la Ford Ka construit sur la même base et dans la même usine est en haut du classement.. Juste devant on retrouve les Hyundai i10 et Fiat Panda qui sont une fois encore à la peine.

ADAC mini citadine.1

La catégorie des citadines sacre dans l’ordre la Nissan Micra, la Mini et la 206 ! Suivent l’Audi A1 et la Dacia Sandero qui se revèlent elles aussi deux autos fiables. On est surpris par les positions car il semblait que les Mini et 206 n’étaient pas réputées très fiables dans le temps… comme quoi la réalité est souvent différente des idées reçues. Les reines du segment  que sont les Polo, Fiesta, Clio, 207 ou Corsa sont quant à elle dans le milieu du tableau et non avec le gratin des citadines fiables. En fin de classement, on aux cinq dernière places la Swift, l’Ibiza, la Punto, la Jazz et encore une Hyundai en dernière position, la i20.

ADAC Citadine.2

La catégorie reine en Europe, celle des compactes diverses et variées (berline, break, monospace, SUV) sacre cette année la BMW X1 devant… la Citroën C4 Picasso puis la BMW Serie1. Les Mercedes Benz Classe A et Classe B complètent le palmarès. On notera le bon classement du Scenic et du Qashqai comme la position de la Megane qui fait jeu égal avec la Golf. En fin de classement, on notera surtout la Peugeot 308 (en fin de vie), la Kia Cee’d, la Hyundai i30 et la VW EOS qui clôt le palmarès tout ne semblant pas avoir été évaluée cette année.

ADAC compacte et classe moyenne.3

Le segment des véhicules familiaux est très important en Allemagne ce qui explique un important palmarès pour ce qui est une sorte de segment D qui inclut des berlines, des monospaces et des SUV. Sur ce segment, cheval de bataille des constructeurs allemands, les constructeurs germaniques font la loi puisqu’ils placent 9 voitures dans les 10 premières et la dizième est une voiture tchèque… Audi Q5, BMW X3 et Audi A5 trustent les premières places. Hyundai iX35, Ford Mondeo et S-Max ferment la marche mais on remarque quand même les classements très justes des Mazda 6 et Opel Insignia.

ADAC familiale segment D.4

Le segment D+, est lui aussi la chasse gardée des allemands qui prennent les places 1 et 2 avec les Audi A6 et BMW Serie 5  mais on notera avec plaisir les bonnes performances des suédoises puisque Volvo fait un beau tir groupé à la troisième place avec les S60/V60, V70 et S80. La Skoda Superb perd un peu la sienne en se classant à la dernière place du classement. La Mercedes Classe E est dans le petit ventre mou de ce segment.

ADAC routière Segment D+

Pour le micro segment des minibus familiaux, on découvre sans surprise le VW Transporter à la première place suivi à la deuxième place, et c’est une surprise, par le Mercedes Benz Vito-Viano qui a longtemps eu la cuillère de bois dans le segment. La Fiat Ducato ferme le classement de cette catégorie, quasi inconnue en France mais qui existe vraiment en Allemagne.

ADAC minibus.5

Quels enseignements de ces classements tirés de la réalité du terrain ? En restant français, les autos produites par nos constructeurs ne sont pas les moins fiables, loin s’en faut même mais hélas quand on sort des citadines (mini et normales) et des compactes, les voitures « nées »n’existent plus tout comme dans les catégories SUV et crossover. Les allemands dominent nettement dans les segments au delà du segment C et font une honorable prestation dans les segments d’entrée de gamme mais ils ne cassent pas la baraque.
Au chapitre des déceptions, on citera hélas sans surprise Fiat mais aussi Hyundai qui est bien trop souvent en fin de classement. A vous d’avoir votre avis sur la question et d’en débattre ! Pour ceux qui lisent la langue de Goethe, voici le lien qui vous mène vers le rapport détaillé de l’ADAC (fichier Pdf).

http://www.oeamtc.at/?id=2500%2C1399471%2C%2C#knot:0

Via ADAC.