Les SUV sont partout, inutile de vous cacher. Devant les palaces monégasques, sur le parking du supermarché du coin, ou même dans le garage de votre beau-frère. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils n’investissent les circuits.

Et c’est justement l’idée de Lamborghini, décidément très actif en ce moment. Certes, une course de SUV ou autre tout terrain, ça n’a rien de neuf : Baja 1000, Paris Dakar ou autres Camel Trophy sont déjà passés par là. Sauf qu’ici, c’est différent, car Lamborghini envisage une formule monotype sur la base de son Urus, sur des pistes mêlant bitume et terre, un peu à la manière du Rallye Cross. Si votre esprit ne visualise pas tout à fait ce que cela pourrait donner, Lamborghini propose un sympathique support visuel sous la forme de l’Urus ST-X Concept.

Pour faire au plus simple, il s’agit d’un brave Urus équipé de son V8 biturbo d’origine Audi, mais “coursifié”. Esthétiquement, il reçoit un nouveau capot et un nouveau bouclier, plus aérés. Le hayon gagne un aileron, et les jantes 21″ sont à présent à écrou central. Le bouclier arrière est lui aussi simplifié, les échappements ayant migré sur les flancs de la voiture, juste en amont des roues arrières. Le concept est habillé d’une peinture matte Verde Mantis.

Dans l’habitacle, dont nous n’avons aucune image, on devine un arceau cage et on ne peut qu’imaginer un intérieur dépouillé de tout l’inutile, à commencer par la banquette arrière, le siège passager, l’autoradio, etc… Mais pour gagner son homologation FIA (si si !!) l’Urus ST-X est équipé d’extincteurs et de réservoirs homologués.

Le moteur reste identique à la série : 650 ch et 850 Nm. Pour assurer un peu plus le spectacle, le SUV sera allégé de plus de 500 kg pour descendre à environ 1700 kg. On reste encore loin d’une Caterham, mais le poids se rapproche de celui d’une GT (AMG GT ou Porsche 911). Reste bien sûr l’insoluble problème de la hauteur et du centre de gravité haut perché.

 

La course monotype est a priori prévue pour 2020, en Europe et au Moyen Orient. On peut s’attendre d’ici là à voir des Urus civils préparés course circuler dans les grandes métropoles. Ça aura quand même moins d’allure qu’une bonne vieille Aventador….

Crédits photos : Lamborghini