Septembre 2009 fut un bon mois en terme d’immatriculations de voitures neuves avec une hausse de 14.1% par rapport à septembre 2008 et le marché français a donc mis sur la route quelques 183.248 autos.

logoccfa

 Si l’on s’attache à faire le point sur les immatriculations depuis le mois de janvier dernier et jusqu’au 30 septembre 2009, on constate que le marché a profité des aides des constructeurs, de la prime à la casse avec une hausse de +2.4% par rapport à 2008 ( données brutes ) et de 2.9% toujours sur la même période si l’on se cale sur le même nombre de jours ouvrables. Au total des neuf premiers mois de l’années, 1.613.639 voitures particulières neuves ont été mises à la route par la distribution automobile française ce qui laisse augurer d’une année à 2.050.000-2.150.000 autos vendues sachant qu’il est très probable qu’en fin d’année le mouvement s’accélère avec la diminutuion des bonus écolo et la baisse de la prime à la casse. Au final l’année aura été presque noramle grâce au soutien et aux « subventions » de l’état mais qu’en sera t il en 2010 et encore plus en 2011 quand les primes et aides auront disparu.

Une chose est sure, c’est que dans ce marché assez dynamique, ce sont surtout les petites autos, les autos bonusées et les diesels qui ont tiré les marrons du feu laissant sur la bord de la route les autres autos pourtant nécessaires aussi bien aux constructeurs qu’aux français !  Et dans ce marché déréglé, ce sont les constructeurs français qui ont tiré leur épingle du jeu grâce à leurs petites autos diesel peu émettrices de CO2.

OFRBS-FRANCE-AUTOMOBILE-IMMATRICULATIONS-20090803

Et dans ce marché, comment ce sont comportées les voitures françaises, et bien pas trop mal sil’on en en juge par leur présence au 7 premières places du Top Ten des ventes …suivies par trois allemandes.

Peugeot-207

1) Peugeot 207 : 128.279

Renault-Megane

2) Renault Mégane : 108.061

Renault-Clio

3) Renault Clio 3 : 100.785

Renault-Twingo

4) Renault Twingo : 73.142 ( Meilleur score jamais atteint par la Twingo )

Citroen-C3

5) Citroën C3 : 72.445

Citroen-C4

6) Citroën C4 : 72.246

Peugeot-308

7) Peugeot 308 : 63.308

Ford-Fiesta

8) Ford Fiesta : 35.615

Volkswagen-Golf

9) VW Golf : 33.443

Volkswagen-Polo

10) VW Polo : 31.300

Voilà un premier état du marché automobile français pour 2009 qui devrait maintenir le cap d’ici à fin décembre. Pour 2010 et 2011, ce sera une autre affaire et ce ne sont pas les annonces démagogiques en faveur des autos électriques, la taxe carbone  ( 4.92 cts pour l’essence et 5.41 cts )+ la TIPP 2010 qui offre aux régions la possibilité de se servir au passage ( avec +0.73 cts sur l’essence et +1.35 cts sur le gazole, montants sur lesquels il faut appliquer la TVA ) afin de financer les infrastructures dédiées au transports durables et moins polluants, on n’oubliera pas une véritable relance qui n’arrive pas, les licenciements en pagaille dans tous les secteurs de l’économie, une baisse du kilométrage moyen annuel ( donc un renouvellement moins rapide du parc ) , une morosité bien présente sauf chez les politiques et les financiers et on se dit que le marché automobile des années à venir risque d’avoir une allure bien différente de celui de 2009….

Pour ce qui est des hausses du prix des carburants au 1er janvier 2010, il faudra compter en moyenne sur une hausse de 7.5% pour le SP95 et de 9.9% pour le gazole, ce qui risque tout de même de pénaliser encore un peu plus le budget des automobilistes sachant que les associations ont estimé que cela aurait un impact de l’ordre de 100€/an  pour les familles urbaines mais de 210 à 250€ sur les familles qui vivent hors de villes… A méditer tout de même à l’heure du pouvoir d’achat en berne, de l’incertitude du lendemain, de la précarité et où la France veut jouer à elle toute seule le sauveur écolo du monde, sachant hélas qu’à Copenhague dans quelques semaines, le monde sera pétri de bonnes intentions mais rien de plus hélas !

Via Reuters, CCFA