Eclaircie dans le ciel sombre qui recouvre actuellement Trollhättan puisqu’on a appris que le constructeur suédois venait d’obtenir un prêt convertible de 25 millions d’euros auprès du fond Gemini Investment dont le siège est à Nassau au Bahamas.

Ce prêt a été obtenu pour répondre au besoin urgent de liquidité de Saab qui empile les commandes mais qui ne peut toujours pas reprendre la production. Le prêt à court terme est fait au taux de 10% l’an et si besoin le taux de conversion en action est fixé à 1.38€/action Saab. Mais au delà de ce prêt à déblocage quasi immédiat ( la production devrait normalement reprendre dans une dizaine de jours ), on constate que Gemini Investment est très lié avec un certain… Vladimir Antonov, ami de Victor Muller qui fait des pieds et des mains pour rentrer chez Saab et aider le constructeur automobile à s’en sortir. Le gouvernement suédois n’a pas voulu d’Antonov par la porte, la BEI refuse de lui parler, l’Office de la dette lui a fermé toutes fenêtre, finalement l’homme d’affaire et milliardaire russe est entré par le soupirail et ce de manière tout à légale puisque c’est c’est Gemini qui prête à Saab et non Vladimir Antonov. A se demander ce que lui trouve les autorités suédoises et la BEI ….

Les salaires des employés viennent d’être versés, il reste maintenant quelques craintes à dissiper au sujet du futur partage des responsabilités et décisions chez Saab car entre deux chinois, un russe déguisé en bahamassien et un hollandais qui se la joue suédoise, les chose ne vont pas être simples ! Reste maintenant à souhaiter une reprise rapide de la production car il va falloir dans un premier temps falloir satisfaire les milliers de commandes en souffrance.

 

Romandie.com, Autoblog, LaTribune.