Durant des années, Lotus faisait le buzz au travers des projets démagogiques et vides mis en place par Dany Bahar, mais depuis l’arrivée de Jean Marc Gales à la tête du constructeur d’Hethel les choses ont bien changé.

Lotus Esprit Turbo James Bond

Depuis 6 mois, les annonces se succèdent et les coupes, les restructurations ainsi qu’une certaine « sagesse » ont pris la succession des annonces farfelues, de la gamme pléthorique et du business « people »que voulait le précédent patron de la marque.
Ainsi dans un entretien accordé à nos confrères britanniques d’Auto Express, Jean Marc Gales a annoncé qu’il mettait un terme au projet de développement d’une prochaine Lotus Esprit que nous attendions pour 2016. Cette voiture devait dériver de la maquette et du projet présentés à Paris en 2010.

Le patron de Lotus a été clair dans son discours : « La réponse est non, il n’y aura pas d’Esprit. Je ne veux pas mettre l’accent sur ​​le passé mais regarder vers l’avenir. Il y a actuellement des technologies et des relations avec nos fournisseurs que nous pouvons faire avancer sans passer par les projets mis en place durant les années passées. »
Au sujet du moteur V8 Lotus, la réponse est du même ordre :« Nous ne pouvons pas et ne devons pas développer notre propre moteur. Les petits constructeurs qui sont allés dans cette voie ont aujourd’hui disparu. Au lieu de cela, l’entreprise va continuer à acheter des moteurs à Toyota car ils sont fiables, performants et on peut faire confiance au constructeur japonais pour être à nos cotés dans les développements à venir ou nécessaires. » 

Jean Marc Gales poursuit, en expliquant que dans les prochaines années, la marque va se concentrer sur les évolutions de la gamme existante. C’est à dire que dans les trois prochaines années les Elise, Exige et Evora resteront les seuls modèles proposés par Lotus. Ces voitures pourraient profiter de belles évolutions (performances, tenue de route, agrément global) et le patron de la marque réaffirme haut et fort que le fameux « Light is right » restera la doctrine de Lotus pour les prochaines années.

Pour ce qui est de l’affaire du crossover et de la berline sportive, c’est à l’étude mais rien ne sera annoncé ou présenté avant trois à quatre ans.

Via AutoExpress.