lotus

Ce n’est pas la grande forme chez le constructeur d’Hethel et des affaires douteuses apparaissent petit à petit. Ainsi, en début d’année, on apprenait que l’affaire de la gamme pléthorique du salon de Paris 2010 n’était en fait qu’un coup de com’ destiné à valoriser Lotus aux yeux d’acheteurs potentiels et que jamais il n’avait été question, en interne, de produire la moindre des autos présentées à Paris sur le grand stand Lotus. En fait Bahar aurait été le grand communiquant destiné à mettre en avant la marque anglaise et à la vendre le plus cher possible. Tout n’était donc que du vent destiné à faire parler de Lotus et à vendre la firme au plus offrant.

Après cet épisode pour le moins rocambolesque (non confirmé mais pas infirmé) pour ne pas dire navrant, ce jour on a appris via les britanniques d’Autocar que le Groupe Lotus était placé en fâcheuse posture suite à un désaccord financier et contractuel avec une entreprise. Aussi selon un document de la section Commerciale de la justice britannique, le Groupe Lotus Cars était placé en liquidation judiciaire comme l’autorise la loi outre Manche. Gasp !

Mais rebondissement de fin de journée, Lotus publie un communiqué qui tente de désamorcer la bombe lancée par Autocar. En substance, le bref communique dément l’affaire et dit les choses suivantes :  » Contrairement aux rumeurs lancées par Autocar, Lotus n’est pas en liquidation. Un peu plus tôt cette année, Lotus était effectivement engagé dans un procès au sujet d’un contrat commercial mais le désaccord a été résolu à l’amiable il y a quelques semaines. Cependant, le document de la Haute Cour vu par Autocar indiquait simplement que l’audience originelle devait se tenir aujourd’hui et c’est sur ce point qu’il y a mauvaise interprétation de la part du média britannique. Le dossier était listé en vue d’être clôturé, rien de plus. La requête a été rejetée sans ordonnance aux dépens et sans suite pour le constructeur ». Dont acte.

Mais comme le veut l’adage populaire il n’y a pas de fumée sans feu et l’absence de Lotus aux derniers salons automobiles importants, officiellement pour des questions financières, n’est pas faite pour rassurer les amateurs de Lotus. Un dossier à suivre dans les prochains mois car le petit constructeur porte avec lui un contenu affectif important pour les amateurs de Lotus mais aussi les amateurs de sport automobile.

Via Autocar, WCF, Caradisiac.