Après un mois de septembre à la hausse, c’est au tour du mois d’octobre de faire perdurer la tendance avec une hausse de 2.6% par rapport à octobre 2012 qui était, je le rappelle, pas un super mois en terme de ventes automobiles ! Mais ne boudons pas notre plaisir puisque la hausse des immatriculations profite essentiellement aux groupes automobiles français qui voient leurs ventes croître de 4.9% avec 90.622 voitures neuves mise à la route le mois dernier.

CCFA 10-2013.0

En octobre , les deux groupes ont donc tiré leur épingle du jeu avec +4.1% pour PSA et +5.8% pour Renault. Si du coté de Renault, les deux marques progressent (+4.9% pour Renault et +9.6% pour Dacia), chez PSA, Peugeot est nettement à la hausse avec +11% mais la marque aux chevrons peine toujours avec -3.5% et des modèles qui ont toujours un peu de difficulté à séduire pour des raisons diverses que nous connaissons tous.

CCFA 10-2013.1

Du coté des marques étrangères, la baisse est là mais minime puisque limitée à -0.1% et 75.893 autos mises à la route en octobre 2013. On notera la toujours très bonne tenue de Toyota +5.1% , le retour dans le vert d’Opel avec +1.9% et globalement GM s’en sort bien avec le très beau score de Chevrolet qui voit ses livraisons augmenter de 30.8%. Mercedes et BMW sont eux aussi à la hausse tout comme le groupe Hyundai Motors qui, ce mois, voit Hyundai orienté à la baisse (-15.4%) mais Kia à la hausse (+22.1%) ce qui équilibre les chiffres des deux marques. Le groupe Fiat signe un encourageant +9.6% avec des bon scores pour Fiat et Lancia mais hélas la poursuite de la dégringolade d’Alfa Romeo qui voit ses livraisons chuter de 37.5%.
Chez les « perdants » du mois , on découvre encore le groupe VW qui chute de 3.6% avec tout de même -7.3% popur Volkwagen et -3.33% pour Audi. Skoda et Seat perdent eux aussi mais de presque rien puisque les deux marques ne perdent que 1.16% en octobre. Ford reste aussi dans le rouge avec -8.3% tout comme Nissan qui semble désormais marquer le pas avec une baisse globale de 7.2% mais surtout -38.1% pour Infiniti qui n’a livré que 13 autos en octobre (vs 343 Lexus…). Il devient urgent pour la division luxe de Nissan de créer un vrai réseau, même accolé, à des concessions Nissan car à ce rythme, la marque sera anecdotique l’an prochain.
Les autres constructeurs marquent eux aussi légèrement le pas avec -0.8% et 5951 voitures livrées en octobre 2013 contre 5997 l’an passé au même mois.

CCFA 10-2013.2

Depuis le début de l’année, la baisse est de 7.4% et semble se freiner, d’ailleurs notre ami François Roudier (le dir’ com du CCFA) expliquait dès ce matin que le Comité des constructeurs revoyait sa prévision de baisse pour l’année et fixait une perte 6% pour l’ensemble de l’année au lieu des 8% annoncé jusqu’alors. C’est un point de vue qui peut et doit se discuter car il ne faut pas oublier l’entrée en vigueur du nouveau barême du Bonus écolo qui pourrait pénaliser le marché notamment sur les segments B (citadines) et C (compactes) qui sont vitaux pour les constructeurs que l’on dit généralistes. A suivre en novembre et en décembre 2013 car rien ne semble vraiment assuré !
Reste que si le marché automobile respire un peu c’est surtout celui des particuliers qui reprend des couleurs et non celui des entreprises qui sont actuellement dans une position d’attente du fait de l’arrivée permanente de taxe et d’impôts tant sur les voitures en société que sur les sociétés elles mêmes ! Et il ne faut pas perdre de vue que les entreprises représentent autant ou presque que les acheteurs que nous sommes. Encore un coup de hausse d’impôts divers et variés dont nos dirigeants ont le secret et le marché automobile français pourrait prendre un nouveau coup de froid… à moins que ce ne soit de mou !

Pour information, sachez que depuis le début de l’année, le mix CO2 du marché automobile français à baissé de plus de 5% et atteint désormais 115 g/km contre une moyenne européenne à plus de 127 g/km et des pays comme l’Allemagne et la Suède qui sont respectivement au delà des 136 et 138 g de CO2/km.

CCFA 10-2013.11

Ci dessous les TOP 100 des ventes VP et VUL en France depuis janvier 2013.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ci après, une séries d’éléments qui vous aideront à voir comment a évolué le marché français après 10 mois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une petite embellie que l’on espère durable malgré l’arrivée du mauvais, des frimas, des fêtes de fin d’années, du nouveau Bonus-Malus et les multiples hausses annoncées (dont TVA au 1er janvier 2014) qui risquent de pénaliser encore plus les budgets des ménages mais aussi ceux des entreprises ! A suivre ensemble.

Via CCFA.