mclaren-p1

Le constructeur de Woking a révélé, enfin, les spécifications et performances de sa supercar la McLaren P1. 

La voiture est une hybride et est donc propulsée par un moteur V8 Biturbo d’une cylindrée de 3.8 L fort de 737 ch, 720 Nm . Ce bloc est associé à un moteur électrique dont la puissance maximale déclarée est de 131 kW (179 ch) avec un couple de 260 Nm. Ainsi la McLaren P1 avance 916 ch et 900 Nm au maximum et en mode combiné. Le  moteur électrique est alimenté par des batteries Lithium-ion qui sont situées le plus près possible du sol dans la partie inférieure du chassis en fibre carbone afin d’abaisser au maximum le centre de gravité de l’auto.

Le produit phare de Woking revendique  le 0 à 100 km/h en 2.8 secondes, le 0 à 200 km/h en 6.8 secondes, le quart de mile en 9,8 secondes (avec une vitesse de passage fixée à 245 km/h. La Vmax limitée électroniquement est de 350 km/h.

Bien que la P1 revendique des performances exceptionnelles, elle sait être (officiellement) raisonnable grâce à l’hybridation. Ainsi la McLaren est annoncée avec une consommations mixte de 8.3 L/100 km et des émissions de CO2 de 194 g/km.

McLaren fournit aussi quelques données sur les capacités de freinage de la voiture. Nous apprenons ainsi que la McLaren P1 qui utilise des disques en carbone-céramique associé avec un système développé par Akebono reprend de nombreuses solutions que McLaren éprouvées en championnat GT3. Ainsi la supercar britannique passe de 100 à 0 km/h en 30.2 mètres et 2.9 secondes ce qui est remarquable. Les résultats sont du même excellent niveau avec un 200 à 0 km/h plié en 4.5 secondes et 116 mètres mais surtout un 300 à 0 km/h réglé en 6.2 secondes et seulement 246 mètres.

Voilà les données de base qui nous manquaient au sujet de cette nouveauté sportive britannique.

McLaren P1.1

Via McLaren.