Vous le savez, je ne suis pas un grand fan des fameuses puces électroniques reprogrammées qui permettent de faire évoluer parfois sensiblement la puissance des voitures mais aussi souvent la fiabilité des moteurs et pas forcément dans le bon sens. De plus les constructeurs n’apprécient que modérément ce genre d’évolution et à la première intervention sur la mécanique ( révision ou réparation ), ils s’empressent de faire disparaitre la garantie usine. Par ailleurs, en cas d’accident, il ne faudra pas perdre de vue que l’assureur se cachera derrière le fait qu’il y a une modification de la voiture sans homologation et là, bonjour la « cata » en cas de gros dommages mécaniques ou pire, de dégats physiques.

Néanmoins certains se sont fait une spécialité de ce genre de manipulation technique et ils font plutôt un bon travail qui, en général ne nuit pas à la santé du moteur ( surtout sur l’essence, plus discutable sur le diesel ). C’est donc le cas des anglais de Superchips qui nous proposent ici un Stage2 sur la base de la Megane RS et son 2.0 L TCe ( Stage1 : 270 ch ). Ainsi la puissance du moteur turbo de la Renault passe de 250 à 300 chevaux et le couple moteur fait un bon de 340 à 405 Nm sans que cela ne semble poser de problème à cette Megane RS équipée du chassis Cup et du différentiel à glissement limité. Le chassis de cette auto est bien né ce qui permet donc à cette évolution de passer les 405 Nm de couple sans difficulté, ni perte de motricité ou effet de couple dans le train avant et dans la direction. La bonne santé du moteur et des trains de roulement permettent ainsi à cette Megane RS 300 by Superchips de passer de 80 à 130 km/h en seulement 6.1 secondes contre 9.3 secondes auparavant soit un gain non négligeable de la capacité de reprise.

Vous découvrirez d’abord un petit étalonnage  avec une  Megane RS « stock »  puis quelques mesures face à la Focus RS avec son moteur L5 turbo de 305 ch et 440 Nm, alors Megane RS by Superchips ou Focus RS by… Ford et c’est par ici.

Pour ceux qui sont interessés par ce genre d’évolution moteur ( en même temps que la puce reprogrammée ou le boitier additionnel connecté, il faut aussi penser aux bougies, au filtre à air et au moins à la qualité de l’huile; la sagesse voudrait que l’on change aussi au minimum les plaquettes de freins et/ou les pneus ), sachez que Superchips est importé en France par Cesam et qu’il vous faudra compter un peu plus que les 800 ou 900€  de la puce reprogrammée si vous voulez une petite évolution de votre auto qui tienne la route !

 

Via Autoexpress, Superchips, Youtube.