Mia Electric repris par Focus Asia GmbH

Voilà une quinzaine de jours que nous suivons les développements de l’affaire Mia Electric. Après quelques tweets, quelques annonces précipitées de la part d’une présidente de région, une faillite évitée d’un rien, nous apprenons que Mia Electric est repris par un groupement d’investisseurs internationaux regroupés dans une société allemande qui prend le doux nom de Focus Asia GmbH.

Cette société est représentée par Michelle Boos, une franco-coréenne qui profite de l’occasion pour succéder à Kristen Roennau qui n’aura dirigée dirigée l’entreprise que du 18 avril au 14 juin 2013 ! Focus Asia GmbH sera, après la cession des parts d’Impulsus Clean Technologies GmbH et de MIA ELECTRIC GmbH, propriétaire de 88% du capital de Mia Electric et la région Poitou-Charentes conservera ses 12% acquis l’argent public comme l’avait indiqué Ségolène Royal il y a quelques jours.
La nouvelle patronne de Mia Electric précise que l’accord de rachat prévoit le maintien de la production et des 210 emplois à Cerizay. Ce nouvel accord doit renforcer les fondations de Mia Electric (?). Michelle Boos annonce (comme tous les repreneurs d’entreprises un peu médiatisées !) que ce rachat va permet à l’entreprise des Deux Sèvres de poursuivre les défis du développement de la société sur le marché du véhicule électrique en France et à l’international. La nouvelle directrice de l’entreprise fait savoir qu’elle a pour ambition d’accroître les ventes grâce à une stratégie ambitieuse et adaptée aux industries nouvelles. Cette nouvelle et « efficace » stratégie sera dévoilée dans les prochaines semaines par les nouveaux propriétaires de Mia Electric.

Ségolène Royale s’est dite satisfaite par ce nouveau repreneur qui sauvegarde l’intégralité des emplois mais elle déplore l’absence d’accompagnement de l’entreprise ainsi que l’absence d’une politique nationale de déploiement de la voiture électrique. On restera tout de même vigilant vis à vis de cette reprise car nous savons tous, par expérience, que bon nombre de consortiums financiers, internationaux ou non n’ont jamais fait de miracle dans la reprise de sociétés. Dans beaucoup de cas ce fut même pire, alors…

Ne perdons pas de vue que Mia Electric, ce fut 337 autos mises à la route en 2012 et seulement 13 en mai 2013…

Via Mia Electric, AP.

NDLA : Vous n’avez jamais vu autant de Mia au même endroit et au même moment ! Sachez que cette photo date de 2012 quand la région Poitou-Charentes a offert une Mia à tous les lycées de la région.