Alors en F1 :

Plus de GP de France : C’est fait depuis longtemps
Un GP dans une ex ville olympique fantomatique : C’est fait, c’est à Sotchi
Un GP d’Europe en Azerbaidjan : C’est fait, ce sera à Bakou
Un max de GP en ville près des boutiques de luxe : C’est en cours
Une F1 atone et monotype : C’est bien avancé
Une fin annoncée des vrais circuits : C’est prévu
La fin des bacs à gravier : C’est fait notamment sur l’Autodromo di Monza où l’échappatoire en gravier vient d’être remplacée par une bonne couche d’enrobé sur tout sa surface !

Curva Parabolica 2014-2015.1

Le mythique circuit italien de Monza vient de perdre l’immense bac à gravier situé sur la gauche de la « Parabolique » qui servait d’échappatoire aux pilotes en dérive. La Parabolica ou la courbe dans la laquelle il faut entrer « à fond à fond » et non en freinant sous peine d’aller dans les graviers. Mais une fois encore au nom de la sécurité des pilotes, des spectateurs et des personnels qui surveillent et assistent les courses, on fait disparaitre un lieu quasi mythique de la course automobile.

Si l’on en croit les propos officiels c’est à la demande de la FIM et de la DORNA (propriétaire des championnats de SuperBikes et MotoGP) et pour la sécurité des pilotes moto que le bac à gravier vient de passer à la trappe ! On reste très septique sur cette motivation sécuritaire car si le passage dans le bac à gravier validait une erreur de pilotage, le tankage permettait dans la grande majorité des cas d’éviter les grosses blessures et/ou les grosses casses. La passage par le bac à gravier signifiait dans le meilleur des cas une perte de temps avant de repartir sur la piste.

On verra dans cette décision, le choix de permettre à plus de pilotes de rester en piste ou de reprendre la course même après une erreur de conduite. Plus de pilote en course, c’est bon pour la TV, le spectacle et le business !

Reste à voir début septembre ce que cela donnera quand un pilote fera une erreur à l’entrée de la parabolique car l’échappatoire bitumée a été agrandie, rien ne dit actuellement qu’elle soit assez profonde pour éviter un choc et un accident qui n’aurait pas existé avec les graviers.

Le débat est ouvert chez les amateurs de sport automobile qui voient ici une nouvelle castration supplémentaire mais aussi chez les pilotes qui sont agacés par cette aseptisation en règle des circuits de sport automobile.

Prochains projets des fédés : Aplanir Spa-Francorchamps, transformer Silverstone en une ligne droite, supprimer le pont à Suzuka et le remplacer par des feux, remplacer les moteurs de F1 par des blocs de keis, garder les pilotes dans les stands et faire rouler des autos radiocommandées et on en passe tant cela devient ridicule et le sport mécanique dénué d’interêts autres que ceux des financiers et autres amis d’Oncle Bernie !
Tout se perd, même la passion…

La Parabolica quand on se loupait à l’entrée ça donnait ça (F1 et AutoGP) :

Via AP, GPupdate,Youtube.
Crédit photo : Twitter