Ce nom et ce prénom ne vous disent peut être rien mais il va peut être falloir y faire un peu plus attention à l’avenir. Une bonne bouille de petit jeune mais déjà un sacré coup de volant et pour une fois une carrière qui semble s’orienter dès le départ vers l’endurance plutôt que la fameuse F1. N’oublions pas que beaucoup de pilotes assez jeunes sont en endurance quasiment par dépit et non par choix après avoir jouer durant une saison la 22eme sur la grille dans un team de seconde zone ou pire en s’obstinant à rester le pilote réserve du pilote essayeur qui est lui même le pilote réserve du troisième pilote ! Autant dire que ce réserviste de la réserve de la réserve ne verra jamais le bout d’une grille de départ de GP et passera à coté de son talent et d’une carrière dans d’autres catégories certes moins branchouilles que la F1 de Bernie mais à l’image bien meilleure auprès des amateurs. Nombre de pilotes français ont fait ce choix étrange et “prestigieux” qui le laissera dans l’anonymat total puisque certains finissent par être connus de leur seule famille (je ne citerais pas de nom mais suivez mon regard !). Hélas il est peu connu, la presse “patentée” préférant trop souvent mettre en avant les pilotes français signant avec des teams de F1 même si c’est pour faire tapisserie au fond du stand ou chauffeur pour VIP entre les hôtels et les motorhomes les jours de GP ! Un bon point au jeune parisien qui à fait le choix, et probablement le bon, de courir en endurance dans des écuries qui se battent pour la gagne.

Olivier est un tout jeune pilote puisqu’agé de seulement 21 ans. Karting dès 13 ans, Formula BMW Europe dès 2009 (avec même deux sessions US à Virginia et Road America). Il y a deux ans il arrive en Endurance (LMS) en catégorie FLM avec le Hope Pole Racing et au bout du compte une troisième place de la catégorie au Hungaroring puis une secondes place à Silverstone. L’an passé il se bat pour la gagne dans sa catégorie FLM aux 1000 km de Sebring et aux 24 H de Spa puis il signe avec le Greaves Motorsport (Zytek-Nissan) en LMP2 et s’aligne au Mans 2011 où il termine 8eme au classement général mais surtout 1er en LMP2. 2011 est aussi l’année des victoires aux 6 Heures d’Imola puis de Silverstone. La saison s’achève avec un titre de vice champion du monde en LMP2 mais le titre pour le Greaves Motorsport avec la Zytek Z11SN à moteur Nissan 4.5L V8. Cette saison, Oilivier Lombard court avec Signatech-Nissan et il sera présent au Mans toujours en LMP2 avec comme objectif de remporter la catégorie. On ne peut que lui souhaiter très bonne chance pour la course et le soutenir comme nous soutiendrons (au moins moralement) les teams Pescarolo et Loeb. Pour découvrir Oliver Lombard et sa nouvelle voiture, je vous propose deux agréables vidéos qui confirment bien que la vie il n’y a pas que la F1…

NDLA : Je vous rappelle que Blogautomobile sera au Mans 2012 du vendredi au dimanche après midi avec le Team Nissan et la Deltawing.

Via OlivierLombard.com, Visitonweb.net, Vimeo.

Crédits photos : Lombard.com, LeParisien.