Insignia Country Tourer.1

Il y a une quinzaine de jours nous découvrions la berline Insignia restylée, il y a dix jours ce sont de beaux spyshots de cette Country Tourer que nous vous présentions et ce jour c’est Opel qui propose les premiers éléments de ce break Toout Chemin et hype qui va venir marcher dès le début de l’année prochaine sur les plates bandes des Subaru Outback, Volvo XC70, Audi A6 Allroad, Volkswagen Passat Alltrack, Peugeot 508 RXH ou même de quelques SUV.

Au programme de cette Insignia « champêtre », on redécouvre les accessoires et les évolutions que l’on trouve habituellement sur cette niche du marché, à savoir :

-Des élargisseurs d’ailes coloris anthracite mat
-Des protections de carrosserie coloris anthracite mat pour les bas de caisse ou parties basses de la carrosserie (bas de boucliers Av et Ar)
-Un sabot de protection « finiton » alu sous le moteur
-Une suspension réhaussée de 20 mm
-De nouvelles grosses roues en alu chaussées de pneumatiques qui permettent les petite escapades en dehors du bitume mais dans les endroits où vont les 4×4
-Deux nouvelles sorties d’échappement rondes (une sur la version CDTI 163 ch)

A cet accastillage de base, Opel ajoute des phares et feux assombris, des leds diurnes et quelques chromes ici et là  (NDLA : surement pour faire riche !). L’habitacle devrait guère évoluer comme nous vous le disions et seuls une sellerie « baroudeuse », des inserts assortis et des surtapis spécifiques sont à prévoir à bord de cette Insignia Country Tourer.

En association avec le châssis FlexRide à pilotage électronique, l’Insignia dispose d’une transmission à 4 roues motrices  à pilotage électronique de type Haldex avec différentiel à glissement limité électronique (eLSD), répartition de couple de 0 % à 100% entre les essieux avant et arrière mais aussi entre les roues arrière. Opel met en avant la transmission Adaptative 4×4 qui améliore la motricité, la conduite sur terrain difficile et réduit les pertes notamment celles dues aux frottements. Afin d’économiser le carburant, le système repasse automatiquement en traction avant s’il détecte qu’il n’est pas nécessaire de recourir à la transmission adaptative.

Cette Insignia Country Tourer est disponible avec trois motorisations (1 essence et deux diesels) mais pour le marché français, hélas, seules les versions diesel seront proposées à la clientèle. On trouvera donc les moteurs suivants :

-L4 2.0 L SIDI Turbo 250 ch, 400 Nm
-L4 2.0 L CDTI 163 ch, 350 Nm (380 Nm avec l’overboost)
-L4 2.0 L CDTI BiTurbo 195 ch, 400 Nm

Le 2.0 L CDTI 163 ch peut être accouplé avec BVM6 et BVA6 et le 2.0 L BiTurbo CDTI 195 ch est disponible uniquement en BVA6. Les allemands et les pays qui auront droit au moteur 2.0 L SIDI Turbo le retrouveront soit en BVM6 soit en BVA.
Les prix et détails d’équipement seront annoncés à la date d’ouverture des commandes lors de la présentation au salon de l’automobile de Francfort et les livraisons débuteront avec le millésime 2014.

Via Opel.