Ce doit être parce que l’information du moment a mis de coté durant quelques jours l’automobile que l’on parle moins de PSA mais la vie de l’entreprise continue avec quelques hauts et des pas mal de bas !

La première annonce concerne le plan PSA 2014 et l’avenir des salariés de Rennes la Janay et Aulnay sous Bois car, si l’on en croit nos confrères du Blogauto, le direction du groupe automobile aurait annoncé jeudi 29 novembre aux syndicats un plan prévoyant la création de 2300 emplois créés dans le cadre de la ré-industrialisation des sites breton et d’Ile de France. Ainsi 1.500 postes de reclassement seraient proposés à Aulnay et 800 à Rennes La Janais c’est à dire respectivement 45 et 57% des postes supprimés sur les deux sites. A Rennes, le directeur du site espère reclasser 400 salariés supplémentaires en récupérant une partie de la division outillage du groupe. Ces offres de reclassement passent par une ré-industrialisation des lieux de production et par des plans de mobilité qui sont basés sur des changements de site à l’intérieur du groupe PSA et en externe vers des sous traitants ou d’autres entreprises hors secteur automobile. Certains syndicats, comme la CFE-CGC, se disent satisfaits par ces propositions mais ils font aussi savoir qu’il faudra attendre leur concrétisation pour être rassurer car pour le moment ces propositions ne sont que des bases de travail. PSA compte aussi sur les départs volontaires pour alléger sa « charette » sociale.

L’usine PSA de Sochaux mettra à profit la période de Noël pour arrêter sa production durant dix-neuf jours soit du 20 décembre 2012 au 8 janvier 2013, afin de dégonfler certains de ses stocks. Les salariés subiront donc deux jours de chômage technique en décembre (les 20 et 21) et trois autres en janvier (les 3, 4 et 7), selon les représentants CGT. Pour les autres journées chômées les salariés devront poser des jours de congés. Au-delà de la 5eme  journée de congés payés, les salariés de Sochaux bénéficieront du dispositif APLD (Activité Partielle Longue Durée, terme pompeux pour parler de chômage partiel) pour 6 journées et demie ou plus…

Le 7 décembre prochain sera également un jour chômé sur la ligne de production des 3008, 5008 et DS5, essentiellement à cause de la baisse des ventes des 300 et 5008 si l’on en croit les informations données vendredi par la direction au comité d’entreprise. Au sujet de ces jours chômés, Pascal Lemaire, délégué de la CFE-CGC à Sochaux explique : «  Cela peut s’identifier comme une correction pour ajuster les niveaux de stock sur les parcs. En agissant ainsi, la direction de l’usine pourrait anticiper un mois de novembre difficile et accusant une baisse des ventes ». Par contre à Sochaux , on annonce la reprise de l’activité à un plus haut niveau dès le printemps avec l’arrivée d’un nouveau modèle sur les chaines de production (2008 ?).

A Poissy, ce sont 3 jours d’arrêt qui sont prévus en décembre pour la ligne de production de la 208 alors que deux samedis supplémentaires sont programmés pour les lignes de fabrications des Citroën C3 et DS3. Le mois de janvier 2013 devrait apporter un  jour chômé supplémentaire sur les chaines de fabrication de la 208… qui se vend pourtant bien !

Sur le site breton, 6 jours chômés sont prévus en décembre sur les lignes de production des C5 et 508, puis 7  jours en janvier 2013, et ce en raison d’un marché automobile atone et des faibles niveaux de ventes (notamment pour la 508 bien dessous de toutes les prévisions), selon Michel Bourdon qui est le  représentant de la CGT sur le site. Par ailleurs, deux jours de chômage sont prévus en décembre pour la production de la C6, qui va voir sa production s’arrêter définitivement le 19 décembre 2012. Le délégué précise que les quelques 250 salariés travaillant sur la C6 seront ensuite intégrés aux autres lignes de production du site de Rennes.

Voilà un petit état de la situation de PSA en ce début décembre sachant que demain on attend pas de bons chiffres commerciaux pur le mois de novembre 2012…

Via LeBlogauto, AFP, Reuters.