BlogAutomobile

PSA : On dégraisse

 

 

Voilà les choses se sont confirmées ce mardi en comité central d’entreprise, PSA va tailler dans ses effectifs européens et particulièrement français puisque sur les 6000 emplois qui vont être supprimés en début d’année 2012, près de 5000 sont en en France.

Le comité n’étant pas encore fini, les chiffres exacts n’ont pas encore été publiés mais il se dégage des tendances et des chiffres qui donnent cela :

Environ 2500 prestataires extérieurs ne verront pas leurs missions reconduites ou prolongées

1000 emplois en production sont supprimés (comme le disait à demi mot P.Varin il y a quelques semaines)

500 emplois en R&D sont supprimés (c’est beaucoup mais celle ci risque fort d’être délocalisée en Chine si l’on en croit les dernières infos venues des syndicats)

400 emplois dans les services administratifs et marketing sont supprimés

800 emplois intérimaires seront supprimés d’ici à la fin d’année

On ajoutera que le site madrilène de PSA est lui aussi assez fortement touchés. Le site de français de Moissy-Cramayel va être definitivement fermé avec à la clef quelques 70 licenciements. Ce centre de stockage de pièces détachées travaillait pour le SAV de PSA (ça va être difficile de faire du bon SAV chez PSA si dans 5 ans, ils délocalisent les services de l’après vente en Chine). Les sites de La Garenne, Aulnay et surtout Sochaux (1000 emplois) sont principalement touchés par ce plan économico-social destiné à faire économiser quelques 800 millions d’euros à PSA. Près de 400 millions d’euros gagnés ainsi concerneraient uniquement les frais fixes.

Pour rappel, PSA a vu son CA augmenter de 3.5% au troisième trimestre 2011 soit 13.45 milliards d’euros, plus de millions d’euros de dividendes ont été versés cette année et les salaires des dirigeants du groupe industriel ont, selon la CFDT, fortement cru début 2011. Du coté de la direction de PSA, on dit préparer au mieux le possible recul du marché européen en 2012 et on rappelle que sur les 9 premiers mois de l’année les ventes européennes de Peugeot et Citroën se sont contractées de l’ordre de 7.9%. PSA dispose actuellement de plus de 11 milliards de liquidité. Selon plusieurs sources, syndicales ou non, PSA souhaite vraiment donner un coup de boost dans ses investissments vers des pays que l’on disait émergents et qui sont la Chine et le Brésil.

NDLA : Actuellement entre 600 et 700 salariés du groupe automobile manifestent devant le siège de Peugeot à Paris. Dans le même temps Volkswagen Group est entrain d’embaucher 5000 personnes et ce sont environ 45000 personnes qui vont rejoindre le groupe allemand dans les prochains mois et prochaines années.

 

 

Via Reuters, AFP,LeParisien.