Alors que sur l’ensemble des marchés automobiles où il est présent, le groupe automobile semble reprendre du poil de la bête, on a appris cette fin de semaine que la direction de PSA a annoncé jeudi 24 octobre en comité d’entreprise la suppression avec reclassement de près d’une centaine  de postes dans l’atelier d’emboutissage du site de Poissy.

Peugeot 208 sur chaine à Poissy

Si l’on en croit les organisations syndicales et de représentation des salariés, ce sont exactement 98 emplois qui sont concernés par ce plan de reclassement partiel puisque seuls 43 des 98 salariés touchés par ce plan vont se voir offrir une promesse de reclassement en interne mais pour les 55 autres, c’est le doute puisqu’on parle clairement d’un plan d’accompagnement vers les fameux congés seniors qui sont en fait une pré retraite déguisée et la porte vers la sortie du travail salariés pour les plus de 55-58 ans…

Si la direction de PSA ne fait pas de commentaire au sujet de cette décision, les syndicats montent aux créneaux et annoncent sans ambages la très probable fin de l’équipe de nuit dans l’atelier d’emboutissage. Selon eux et toujours en corrélation avec les annonces de la direction, les volumes d’emboutissage ne justifient plus vraiment la présence d’une troisième équipe.

La mise en place de ce plan de suppression des postes de travail devrait débuter en janvier 2015 et s’étaler sur plusieurs mois. Les salariés en CDI  seront reclassés dans l’usine mais à d’autres fonctions ou dans d’autres sites du groupe dans le cadre d’un plan d’accompagnement. Chez PSA, on explique que ce plan va dans le sens d’une recherche permanente de l’amélioration de la compétitivité (et de la rentabilité) du site mais chez les syndicats on s’insurge et on assure que ceci n’est que le début d’un vaste plan de suppression d’emplois sur ce site qui, à moyen terme, pourrait prendre le même chemin qu’Aulnay.
Cette situation serait en fait la conséquence de la transformation du site et de son passage annoncé de 2 à 1 chaine de fabrication. Cette décision serait selon les représentants des salariés, un piège destructeur d’emplois et de vie pour les employés du site industriel.
PSA Peugeot Citroën va supprimer en janvier 2015 une des deux lignes de montage de site avec l’objectif de faire tourner à plein ce site dédié dans la fabrication de voitures du segment B (DS3, 208). On peut toutefois avoir quelques craintes quand à l’avenir de Poissy puisqu’on sait tous qu’à partir de l’an prochain seules les versions « hautes » des citadines seront fabriquées sur ce site, les autres modèles plus basiques prenant la direction de l’usine slovaque de PSA.

Si la direction du groupe automobile ne confirme pas, ni ne commente, une source proche du dossier révèle que la production du site de Poissy pourrait passer d’environ 255.000 voitures cette année à seulement 140-145.000 dans trois ans. Tout cela sera bien sur à vérifier en fin d’année lorsque PSA dévoilera son plan d’avenir à moyen terme pour Poissy.

Via ParisNormandie, Challenges, AP, Les Echos.