Nouvelle corde à l’arc Qoros : après la berline et avant la compacte-crossover, voici le break.

On aurait pu intituler l’article « de la difficulté de savoir être discret » : en effet, c’est sur son lieu de tournage publicitaire que la future Qoros 3, que l’on attendait sans vraiment être sûr qu’elle viendrait, a trahi sa confidentialité. La marque israélo-chinoise Qoros, présentée à Genève l’an passé avec son premier modèle la Qoros 3, ambitionne de faire du « made in China » un symbole de qualité sur le Vieux Continent. Dans l’autre sens, ses bailleurs espèrent que le pédigrée européen du modèle (conçu par et pour les européens et vendu là-bas) saura convaincre les Chinois que le marques chinoises sont elles-aussi un symbole de qualité. C’est même, plus probablement, dans ce second sens que l’affaire Qoros est réellement lancée, puisque c’est en Chine qu’un premier showroom a été ouvert fin 2013 avec le lancement de la Qoros 3.

Celle qui est aussi l’une des voitures les plus sûres du monde en termes de crash-tests propose un prix d’appel sans réelle concurrence : 16 000 €, pour un format tricorps que seules les Skoda Rapid et Seat Toledo (ainsi que le duo Citroën C-Elysée/Peugeot 301, s’il était commercialisé en France) occupent actuellement. Le break « 3 Estate » n’est pas une surprise : il avait déjà été présenté dans ce « jus » à Genève. Savoir que sa stratégie de communication est en cours d’élaboration est intéressant, encore faudrait-il que la berline tricorps soit déjà disponible en Europe, ce qui tarde à être le cas ! A suivre donc, lorsque plus d’informations viendront au sujet de cette Qoros 3 Estate.

Via Autoweek.nl