reco toyota

Être sur la ligne de départ du Raid Cap Femina Aventure est un objectif qui me colle à la peau depuis quelques temps. Cette année est l’année de tous les desseins. Pour certaines, ce raid est un défi personnel, pour d’autres un premier pas vers le Rallye Aïcha des Gazelles, en ce qui me concerne cette compétition est un concentré de passions. Ouvrir les yeux en accompagnant le lever du soleil en plein désert sans savoir ce que cette journée va nous réserver. Traverser des chemins escarpés, des oasis, des oueds, des dunes, le sens de l’aventure et cette sensation d’être bien vivante démarre très tôt.
Est-ce le revers de la médaille d’une société trop aseptisée et uniformisée, celui de voir ces femmes laisser famille, amis, dans le seul but d’être des femmes libres et engagées en plein milieu de rien ? Il y a un peu de ça pour moi. Où sont passés nos rêves inavouables, ceux qui nous poussent à nous lever chaque matin avec le sourire et l’envie d’avancer, bienheureux les fous, si la folie de ces femmes était de vibrer pour la vie ?

Cette compétition est spécialement réservée aux femmes. Pour avoir discuté avec des participantes, l’organisation ou encore Dominique Serra en personne, promouvoir la femme à travers cette aventure est loin de l’idée de créer un stéréotype Bree Van de Kamp en 4X4. À l’instar d’un autre rallye féminin, celui-ci est un vrai raid qui ne s’évalue pas selon le foulard Burberry de madame. Les valeurs de ce rallye sont bien plus humaines et humbles. Pourquoi participer à des raids réservés aux femmes ? À mon sens, les femmes sont de vraies compétitrices dans l’âme, ont une vision du sport sans chercher à écraser ses adversaires tout en se surpassant fixant le podium toujours et encore. Cela ne veut pas signifier que nous sommes au pays des Bisounours pour autant, gagner le titre est aussi important.
Pourtant, le plaisir, la passion sont le savant mélange de leurs bonheurs. Peut-être et sûrement que la présence masculine transformerait cette compétition en quête de podium avant tout le reste. Elles n’ont pourtant rien à envier lorsque le 4×4 s’enlise, lorsqu’elles gravissent les plus hautes dunes du Maroc, lorsqu’elles changent un pneu sous un soleil ardant genoux à terre sur du sable imbibé d’urine de chameaux (si si…). Être raideuse n’est pas systématiquement être féministe. Tout comme aimer l’automobile n’est pas synonyme de « Beauf  Attitude ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Raid Cap Femina Aventure (CFA) s’inscrit dans la lignée du Rallye Aïcha des Gazelles (RAG) organisée par l’agence Maïenga. L’agence créée en 1990 est une chevronnée des raids. Elle compte à son actif le Student Challenge, la Transat des Sables, le célèbre Rallye Aïcha des Gazelles et le dernier né le Raid Cap Femina Aventure. Alors quel est l’objectif de développer encore un raid féminin alors qu’ils détiennent l’incontournable ? La participation à un raid de cette envergure ne doit pas être prise à la légère. Pour comparer avec le RAG (que je ferais tôt ou tard 🙂 ) qui demande une condition physique, une connaissance en mécanique et un budget au bas mot de 25.000€, le CFA s’adresse à des femmes en bonnes conditions physiques sans être marathoniennes pour un budget moitié moindre du RAG. Le concept rend ce type de compétition accessible à toutes les femmes même dès une première participation. Il faut bien commencer un jour, puis, si certains connaissent les tarifs d’inscriptions pour les rallyes, vous savez alors que l’on n’accède pas au Criterium des Cévennes en première participation.

La différence de taille entre ces deux raids est la pression médiatique ainsi que l’intérêt des constructeurs nul égal au RAG. Pourtant, la petite sœur attire de plus en plus la presse nationale et internationale. Serait-ce parce que ce raid s’inscrit dans les raids traditionnels sur piste sans GPS ? Ce rallye est une compétition pour passionnées et aventurières ne cherchant pas la gloire et les honneurs des médias. Le Raid Cap Femina Aventure est avant tout un objectif personnel qui s’atteint en équipe. Par équipe, j’entends la pilote, la copilote, le staff et l’assistance. Étant donné que nous ne parlons pas d’un dimanche à la campagne, il est préférable de s’entourer de professionnels. Médecins, pilotes, mécanos, tout ce petit monde travaille tapi dans l’ombre pour la quarantaine d’équipages Cap’Fées.
Durant l’épreuve, pas moins de trois Isuzu D-Max, mécaniciens à son bord, vont à la rescousse de la « bobologie mécanique ». L’équipe est rodée, le véhicule du directeur sportif manage et organise par ordre de priorité les interventions rapportées par VHS ou téléphone satellite. La finesse de cette organisation réside en la capacité de visualiser les caractéristiques du terrain toujours en mouvement qui se modifie km après km. Le soir, les mécanos ne chôment pas. Pendant que les participantes reprennent des forces, un camion 6 roues motrices, mécaniciens connus sur le Paris-Dakar, rallye Aïcha des Gazelles enchaînent les révisions des véhicules. Ils font partie de ces personnes capables de fabriquer un outil spécifiquement pour une panne en plein milieu du désert. Chapeau bas pour ces orfèvres de la mécanique et de la réparation express !

raid

Maintenant que vous en savez plus à propos du Raid Cap Femina Aventure, je vais donc vous faire découvrir mon équipage. Au volant d’un Land Cruiser SW Serie 100 (HDJ100) 4.2 L TD 204 VX, je vous présente ma coéquipière Dorianne Schillaci. Notre Auvergnate n’en est pas à sa première participation. Rallye des Gazelles, Cap Fémina Aventure et en préparation du Trophée des Andes, Dorianne incarne parfaitement l’équipage Les Gazelles des Volcans n°163. Nous avons eu la chance d’avoir le soutien de Toutlesprix.com qui est devenu notre sponsor unique. Nous sommes  soutenues par une pilote de talent que nous  retrouvons dans l’émission V6 qu’elle anime et qui est consultante F1 sur Canal+ lors des GP,  elle a accepté de devenir notre Marraine : je vous parle de Margot Laffite ! Notre participation a pour objectif évidemment d’atteindre le podium, mais aussi de rester dans l’action solidaire, le soutien et le partage en toutes circonstances.

Au matin de chaque étape, nous recevrons un « Road Book » et découvrirons le tracé du jour. Le but est de suivre un parcours prédéfini sur les pistes en pointant les différents contrôles de passage (CP) et en étant au plus proche du kilométrage idéal. Aucun critère de vitesse n’est pris en compte.

8 étapes sur le sol marocain de Meknès à Ourzazate dont une majorité sur piste ou à travers dunes, sans oublier la traditionnelle étape marathon des rallyes-raids, deux jours en autonomie totale entourées de bêtes rampantes et parfois piquantes. Les étapes se termineront tôt et les soirées seront placées sous le signe de la convivialité et de la sage fiesta (…et on aime ça !)

parcours cfa

En partenariat avec l’Association Coeur de Gazelles et en collaboration avec le gouvernement Marocain ainsi que le Ministère Marocain du Développement social, de la Famille et de la Santé, des actions de partage et de solidarité dans différents domaines de la vie sont menées en faveur de la population marocaine. Par exemple, cette année nous allons passer une après-midi à repeindre des salles de classe de l’école d’Hassilabiad. Nous apportons également jeux, vêtements, matériels scolaires pour les enfants, une première partie aura été offerte le jour du départ au Resto Bébé du Coeur du Gard.

 Je suis heureuse de faire partie de cette belle aventure. Durant toute l’épreuve, je vous raconterai jour après jour les épreuves accompagnées de photos et du fameux classement (en espérant être dans le top 5 !). Je suis honorée de courir avec Blogautomobile dans le cœur, pour cette équipe fantastique que sont les rédacteurs et photographes. J’espère vous donner le sourire lorsque vous suivrez les Gazelles des Volcans et comptez sur moi pour un clin d’œil spécial pour notre site préféré.

date CFA 2013

Crédit Photo: Agence Maiënga