Rétromobile 2023 : un aperçu des ventes aux enchères

La saison 2023 s’ouvre dans quelques jours avec le très renommé salon Rétromobile. S’il retrouve enfin le grand hall 1 après 3 ans d’absence, il permet également aux maisons de vente de monter 3 sessions d’enchères depuis maintenant plus de 10 ans. Les catalogues viennent d’être clôturés, petit tour d’horizon des lots les plus remarquables.

La vente Bonhams aura de nouveau lieu au Grand Palais Ephémère, au Champ de Mars. Si l’endroit n’a pas la magie de l’original qui subit actuellement une grande restauration, il offre tout de même suffisamment d’espace pour apprécier le catalogue très fourni de la vénérable maison britannique.

Une collection de 13 Porsche 911 Turbo sera vendue, le plus remarquable exemplaire est évidemment cette 964 Turbo Leichtbau : 86 exemplaires produits uniquement ! Le détail pour la reconnaître : la prise d’air sur les flancs, spécifique à ce modèle. On retrouve d’ailleurs la même sur la 993 Turbo S, rare également mais pas autant.

Toujours en Allemagne, ce M Roadster (le vrai petit nom du Z3 M) est proposée dans une très originale teinte “Evergreen” dont seulement 7 exemplaires auraient été parés. De quoi allier voiture de caractère et configuration atypique.

Ce sera pour beaucoup la première occasion de contempler l’exotique Lagonda Taraf. Aston Martin l’avait initialement réservée au Moyen-Orient pour finalement ouvrir sa commercialisation au monde entier. Sur 200 exemplaires prévus, seuls 120 ont été produits. Celui-ci est neuf ou presque et sa teinte rouge Diavolo ne la rend que plus désirable. L’estimation est d’ailleurs “raisonnable” compte tenu de la rareté absolue du modèle.

Rouge toujours pour ce gros lot en provenance d’Italie : une des 100 Pagani Huayra Roadster, un modèle qui a la particularité d’être plus léger dans cette version que dans son pendant fermé selon le constructeur. La supercar en fin de carrière est plutôt rare en enchères, un bon moyen pour nous d’apprécier son aura auprès des collectionneurs avant que l’Utopia ne la remplace.

Pour les amateurs de design, ne manquez pas la Lancia Aurelia PF 200 Spider, un prototype produit en toute petite quantité par Pininfarina avant qu’il ne devienne le designer attitré de Ferrari. La particularité de ce modèle est bien évidemment sa calandre de chasseur North American F-86 Sabre, très années 50.

100 exemplaires à nouveau pour la Mercedes CLK DTM AMG Coupé (il existe aussi 80 cabriolets). Cette série limitée rend hommage aux Mercedes du championnat allemand de tourisme. La puissance de cette version (582ch) la rapproche sérieusement de sa lointaine grande soeur, la CLK GTR, qui dépasse de peu les 600. Impressionnant et probablement beaucoup (mais alors beaucoup) plus facile à conduire. C’est aussi moins cher mais à 500.000€ estimés, c’est encore pas donné.

Pour finir chez Bonhams, welcome to the 80s avec cette Ferrari 512BB préparée par le mythique König. L’exubérance de la décennie résumée en un kit carrosserie et une probable préparation moteur. C’est mal fini, pas aligné, difficile à conduire mais tellement représentatif d’une époque folle et insouciante. La voiture est française soit dit en passant.

Chez Artcurial ce sont 300 (!!) lots qui seront dispersés en 2 jours de vente. Parmi les plus remarquables à mes yeux, citons tout d’abord la Mercedes SLR Stirling Moss, produite 75 exemplaires et qui a en quelque sorte relancé l’idée de vendre des barquettes. La maison parisienne en avait déjà vendu une en 2019.

Ce sont seulement 40 exemplaires dans le monde pour l’Aston Martin V8 Vantage Le Mans et celui-ci a été vendu en France. Quintessence des années 90, le grand coupé Aston célèbre la seule victoire de la marque britannique aux 24h du Mans en 1959 avec Carol Shelby au volant de la DBR1. Son exclusivité ne lui a pour l’instant pas permis d’atteindre des sommes folles, un bon coup à jouer ?

Avec la De Tomaso Guara Spyder, on est plus dans le prototype quand dans la voiture de série puisqu’il n’en existe que 3 selon Artcurial. Après en avoir vu un à Chantilly l’an passé, on les aura presque tous vus. Celui-ci appartient au designer de l’auto, tout simplement. La marque est morte après ce modèle mais des investisseurs de Hong Kong tente actuellement une relance avec la sublime P72.

Un lot majeur pour Artcurial avec cette Bugatti Type 57 Atalante. Dans la première histoire de Bugatti, après la trop rare Atlantic, le modèle de carrosserie Atalante est probablement la voiture de route alsacienne la plus désirable. Il en existe 17 exemplaires de cette bête à concours d’élégance.

Avant de passer à la maison suivante, Artcurial devrait frapper un grand coup dans le palmarès des plus hautes enchères de l’année avec cette Ferrari 250 LM. Moins célébrée que la 250 GTO, elle a tout de même gagné le général des 24h du Mans et propose une ligne absolument parfaite. Les deux dernières ventes publiques datent de 2015 avec 7.5 et 14M de dollars. Difficile de se faire une idée du prix final mais vous avez sous les yeux l’enchère la plus élevée parmi les 500 voitures mises en vente cette semaine. La voiture est aujourd’hui dans une collection du sud de la France après avoir été vendue par Jean Guikas, lui-même propriétaire d’une 250 LM.

RM Sotheby’s se démarque généralement en offrant des lots de supercars récentes et ne change pas ses habitudes. Nous avons une triplette de McLaren assez intéressante avec tout d’abord une Speedtail, un des 106 exemplaires. La voiture est une hommage à la F1, ses trois places, ses 106 exemplaires et sa vitesse de pointe légendaire (toujours un record pour un moteur atmosphérique).

A côté d’une classique P1 proposée par la maison de vente canadienne, nous aurons cette Senna LM. Elle fait partie des quelques modèles que McLaren a vendu sous le manteau sans diffusion publique massive, plan presse et essai. La marque britannique a refait le coup avec la Sabre aux USA. Cette Senna un peu spéciale est également un hommage, à la F1 LM : papaya orange, logo, ajouts aérodynamiques, jantes spécifiques… La Senna LM est… encore moins belle que la Senna. Il y en aurait 20 exemplaires (ou 35).

Exemplaire unique pour finir avec la Bugatti Chiron Profilée. Les Alsaciens devaient en faire la dernière version de la Chiron mais le temps qu’elle soit développée, tous les chassis prévus ont été vendus. Bugatti a donc décidé de vendre l’unique exemplaire aux enchères. Il s’agit pour faire très court d’une Pur Sport en mode Touring. Que l’on croit à l’histoire ou que l’on suppose qu’il s’agit d’un désistement un peu gênant (pure hypothèse de ma part), la voiture est bien belle et risque fort de disparaître dans une collection invisible. Profitons de pouvoir l’admirer en vrai.

On notera également que chaque vente propose une F40 et que nous aurons 2 Carrera GT et deux F12 TdF, faites votre choix de couleur !

Les dates :

  • RM Sotheby’s : 1er février à partir de 16h, preview gratuite le 31 janvier entre 10 et 20h au Carrousel du Louvre
  • Bonhams : 1er et 2 février à partir de 13h, preview sur catalogue le 1er février entre 9h et 18h au Grand Palais Ephémère
  • Artcurial : 3 et 4 février à partir de 14h, preview sur catalogue durant le salon Rétromobile 2023, Porte de Versailles

Crédit photos : RM Sotheby’s, Bonhams, Artcurial

Total
1
Shares
Previous Post

Expresso News #86 : l’actu auto de la semaine

Next Post
Range Rover

Essai : Range Rover P510e. Luxe, calme & volupté

Related Posts