Si l’on en croit le très sérieux et réputé journal suédois Dagens Industri, l’affaire Saab semble vraiment une mauvaise tournure non pas à cause des mauvaises propositions des repreneurs potentiels mais à cause de l’attitude et des projets de GM.

Effectivement selon des éléments recueillis auprès de sources bien informées , il; semblerait que la nouvelle direction de GM ait d’autres projets pour les chaines de production de la jolie 9-5. Les chaines de montages cionstruites en Allemagne seraient actuellement sur des cargios ou en instance de chargement sur des bateaux qui attenderaient le 15 ou le 16 janvier prochain pour prendre la mer à destination de… non pas Trollhättan mais à destination de la Chine et d’un de ses grands ports avant de rejoindre une usine GM qui doit déjà être prête à recevoir les chaines ! Le directoire de GM aurait comme funeste dessein pour la dernière Saab de devenir une Buick fabriquée en Chine pour le marché chinois et les quelques marchés asiatiques où Buick est présente. Il ne faut pas perdre de vue que la Chine est en passe de devenir un marché vital pour GM et encore plus pour Buick qui ne survit que grâce au marché chinois où la marque fait de bons résultats commerciaux.

Aussi il semblerait que GM fasse « poireauter » les repreneurs potentiels jusqu’en fin de semaine prochaine avant de leur dire non et ainsi donner l’ordre de larguer les amarres en direction de la Chine aux cargos chargés de l’appareil industriel de production de la 9-5. Ainsi vidée de substance, la marque suédoise n’aurait plus aucun intéret pour V.Muller et Genii Capital ( il semble que les deux projets tiennent la route financièrement  ) . Dans quelques jours GM aura bon dos de dire qu’il n’y a pas d’argent sur la table, aura joué sur les deux tableau en « refilant » à BAIC l’ancien appreil de production en gardant et en exploitant pour le amrché chinois une auto bien née et performante sous le nom Buick ! Pas sur que le groupe américain soit gagnant au final que ce soit en terme d’image ou de ventes sur le marché chinois car les américains se trouveront face à des chinois presqu’abusés !

Et si cela s’avère vrai, ce sont de sales méthodes qui sont utilisées par la nouvelle direction de GM et on comprend mieux pourquoi l’ancien CEO de GM qui souhaitait trouver une solution à ce dossier à été écarté en décembre dernier par le conseil d’administration. Finalement les méthodes à la Rick Wagoner ont fait des adeptes qui les ont encore amélioré et peaufiné pour plus de férocité et d’irrespect des parties. On imagine que la vérité est là, alors GM est bien mal engagée pour trouver une solution GM au dossier Opel car l’Europe saura rappeler à GM son mode de fonctionnement.

La triste suite de ce feuilleton dans la semaine…

Via Dagens Industri, C.Browne.