L’affaire s’est déroulée dans la matinée de samedi sur l’A61 du coté de Cominges dans l’Aude.

contrôle de gendarmerie

Un conducteur toulousain qui revenait d’une « grosse fête » se fait contrôler à 173 km/h (vitesse retenue) par la BRI de Narbonne qui était en surveillance. Bien sur nous sommes déjà dans le cas d’un grand excès de vitesse mais ce n’est pas tout puisque le chauffeur a fait la totale ou presque…

Le contrôle d’alcoolémie s’est révélé positif avec un taux d’alcoolémie de 0.38 mg/L d’air expiré pour une limite fixée par la loi à  0.25 mg/L. Deuxième faute donc…

Il semble que le comportement et l’attitude générale du chauffard étaient suspects aussi fut il soumis à une série de tests destinés à détecter la présence de produits stupéfiants. Troisième banco pour le chauffeur qui a été contrôlé positif au cannabis mais aussi à la cocaïne et aux amphétamines. Troisième faute lourde.

Bien évidemment le permis de conduire a été retiré sur le champs, la voiture confisquée, l’homme a passé quelques heures en garde à vue. Il sera convoqué dans les prochaines semaines non pas devant le tribunal de police mais devant le tribunal correctionnel dont dépend le lieu de l’infraction.

Mais… pas de défaut de ceinture, pas de téléphone portable en conduisant, la voiture était assurée, pas d’outrage à agent et par chance il n’y a pas eu d’accident. Reste que l’on ne peut accepter de tels comportements sur la route qui, à la longue et en s’additionnant, finissent par pénaliser et pourrir la vie des autres automobilistes du fait de lois toujours plus répressives. Une chose est sure, le capitaine de soirée ce n’était pas lui !

Via AP, MidiLibre.
Crédit photo : Melty.fr