Sans s’écarter de son plan de marche, et malgré les nuages qui se sont accumulés au dessus de sa tête, Tesla aligne les nouveautés. Dernière en date : le Model Y un crossover de milieu de gamme qui ne devrait pas arriver en France avant 2021.

Model Y
Model 3

Pour vous représenter le Tesla Model Y, c’est très simple : prenez un Model 3, que vous étirez un peu vers le haut et auquel vous ajoutez le hayon qui lui fait cruellement défaut. C’est à peine caricatural, tant les similitudes avec la berline sont évidentes. Pour un peu, si le Model 3 n’existait pas, cela passerait inaperçu. Difficile de classer ce Model Y : manifestement pas un SUV dont il n’a aucun des codes stylistiques, pas vraiment une berline, encore moins un monospace (trop daté années 2000), on va le baptiser du terme générique et fourre-tout de “Crossover”. Pas très élégant, mais faute de mieux…

Les traits de style propres à Tesla sont là, l’air de famille est manifeste : calandre bouchée, lignes souples, ailes élargies et grande surface vitrée. Le diable ne se niche pas non plus dans les détails, car le Model Y reprend aussi bien sûr les poignées de porte escamotables ou le petit insert sur l’aile avant. Tesla ne communique pas de fiche technique détaillée, mais le Model Y sera très nettement plus compact que le mastodonte Model X, qui a du mal à étirer ses 5 m de long pour plus de 2 m de large en Europe. Comptez ici a priori 4,7 m de long pour 1,90 de large environ, c’est bien plus raisonnable.

Ne cherchez pas plus de changements dans l’habitacle : planche de bord et aménagements sont strictement identiques au Model 3, à un important détail près : la ligne de toit surélevée a permis l’installation optionnelle d’un troisième rang de sièges, pour accueillir au total 7 passagers. Certes, il faudra probablement une maîtrise en yoga pour y accéder et y tenir confortablement, mais cela peut dépanner pour amener les copains de fiston au match de foot du samedi après-midi. La dotation technologique sera complète, intégrant bien sûr le fameux Autopilot optionnel

La base technique étant identique à la Model 3, n’attendez rien de neuf : batteries dans la plancher, versions propulsion ou transmission intégrale sont toujours de mise. La gamme sera plutôt complète, bien que sans surprise :

  • Standard : propulsion, autonomie de 370 km, 0 à 96 km/h en 5,9 s
  • Long Range : propulsion, autonomie de 480 km, 0 à 96 km/h en 5,5 s
  • Dual Motor AWD : transmission intégrale, autonomie de 448 km, 0 à 96 km/h en 4,8 s
  • Performance : transmission intégrale, 448 km d’autonomie et 0 à 96 km/h en 3,5 s

A noter que les chiffres d’autonomie sont établis selon le protocole WLTP. Les tarifs ne sont pas communiqués officiellement, mais on peut tabler sur environ 60 000 € pour la version Long Range.

Le placement dans la gamme Tesla de ce Model Y est un peu particulier. Comme dit plus haut, il s’agit ni plus ni moins que d’une Model 3 plus habitable et plus pratique, pour à peine plus cher. On peut d’ailleurs s’inquiéter de la pérennité dans la gamme de la Model 3 qui n’a pour elle qu’une carrosserie plus élégante et mieux dessinée. Présenté en 2019, mais pas commercialisée avant 2021, le Model Y va aussi trouver une énorme concurrence déjà en place : Jaguar I-Pace, Audi e-Tron, Mercedes EQC ou peut être déjà Porsche Macan électrique. Ce sera peut être bien tard. La partie risque d’être plus difficile à jouer pour le constructeur américain, qui pourra cependant opposer une technologie arrivée à maturité et son réseau de superchargeurs.

A ce sujet, Tesla a également dévoilé récemment la V3 de son réseau de bornes de recharge. Elle permet dorénavant une puissance délivrée de 250 kW par voiture, au lieu de 120 sur les stations V2. Concrètement, la durée de charge sera réduite de moitié, permettant même une charge complète en 15 minutes ! Des optimisations logicielles sont également prévues dans les voitures afin d’amener la batterie à bonne température avant la charge. Les bornes de recharge V2 vont aussi subir un léger mieux en terme de puissance en passant à 145 kW.

Crédits photos : Tesla