Après les excuses publiques du CEO de Akio Toyoda ( une tradition japonaise  ) pour les problèmes survenus sur plusieurs millions d’autos mais sans évoquer le rappel de la voiture emblématique du groupe, la Prius, le service de com de la grande marque a décidé d’enfoncer le clou afin de faire comprendre à la clientèle, généralement fidèle ainsi qu’aux nouveaux ou futurs clients, que la marque s’excusait vraiment des désagréments causés et que toute l’entreprise était là pour participer à l’effort de reprise en main du contrôle de la qualité et de la fiabilité qui étaient la réputation de Toyota.

Cette vidéo d’excuses et d’explication est quand même essentiellement à destination de la nombreuse clientèle américaine et a pour but de bien faire comprendre que le reprise en main est en cours et de faire comprendre à « demi mot »que sanctionner commercialement Toyota aurait des effets négatifs sur l’industrie automobile américaine ( remarquez qu’on ne voit que des usine US et des salariés américains du groupe japonais … ).

Place à la vidéo.

http://www.youtube.com/watch?v=XH_fzCTiQE8

Reste qu’en 15 jours, le groupe Toyota a perdu 22% de sa valeur de capitalisation boursière et qu’au delà du coût financier des rappels, c’est surtout l’image de la marque qui en a pris un coup et qu’il va falloir à l’avenir être aussi irrépochable sur la qualité des autos que par le passé ( par exemple comme au temps des Corolla E30, E40, E50, E60, E70, E80 ou E90 ou Celica Mk1, Mk2 ou Mk3 ) . Espérons que Toyota affaibli ne sera pas, dans les semaines ou mois qui viennent, une proie pour les spéculateurs et autres joueurs sur les marchés financiers qui cherchent en ce moment ( après que les contribuables les aient renfloué ) à prendre le pouvoir un peu partout et un peu sur tout !

Via Toyota, Gaywheels, Youtube, LaPresseAffaire.