Quand y’en a plus, y’en a encore, c’est ce qu’on doit se dire chez Toyota en annonçant qu’une nouvelle vague de 180.000 rappels allait déferler sur le Moyen Orient, l’Afrique et l’Amérique latine . Bien évidement et sans surprise ce xième rappel concernent toujours la fameuse pédale d’accélérateur.

Chez CTS, on doit avoir des juristes et des contrôleurs partout et chez Toyota on cherche une solution à cet épineux problème qui est entrain de ruiner l’image de qualité et de fiabilité de la marque. Toujours est il qu’on semble avoir trouvé un début de réponse et un début de solution ( au moins provisoire ) à ce soucis qui pourrait engendrer de graves problèmes.

Selon Toyota, le blocage de la pédale d’accélérateur en position enfoncée n’apparaitrait que lorsque il existe une différence de température entre l’intérieur et l’exterieur de la voiture due en partie à la condensation qui se crée dans l’habitacle. En quelques mots, il doit y avoir des pièces métalliques qui « jouent » à cause des différences et qui peuvent rester bloquées selon le temps, la pression excercée et l’échauffement provoqué par l’utilisation de la pédale. Il semble aussi que plus un véhicule est agé, plus il est sensible à ce problème. La première réponse de Toyota passe par la pose d’une sorte de câle qui évite l’enfoncement maximum et ainsi aux pièces de rester bloquées l’une dans l’autre. Ci dessous un petit schéma explicatif .

Voilà les premiers éléments d’une réponse qui coutera de l’argent et du temps au constructeur japonais. Les 180.000 nouvelles autos concernées sont réparties comme suit .

Amérique latine : 60.000 ex

Moyen Orient : 40.000 ex ( modèles Avalon, Séquoia )

Afrique : 80.000 ex

Une affaire à suivre avec les concessionnaires ou avec l’importateur de la marque en France ou dans les pays concernés.

Via Toyota, LaPresse.ca.