Trion Nemesis RR.0

En bas de l’échelle il y a les sportives, bonnes pour les minus ! Viennent ensuite les supercars tout juste bonnes pour les apprentis ! Le cran au dessus, nous avons les hypercars qui se destinent aux bons pilotes mais guère plus ! Et enfin il y a la catégorie reine. C’est celle des mégacars destinées aux « hommes », aux pilotes qui a dans son catalogue quelques monstres  que l’on connait uniquement sur papier, sur écran à leds, en réalité augmentée ou, au mieux, en maquette à l’échelle 1/10eme…

Dans cette catégorie, on peut citer la Di Mora Volcano, la Di Mora Natalia, la Transtar Dagger GT, la Devel Sixteen et on pourrait presqu’ajouter la Genty Akylone et quelques autres autos qui n’ont jamais passé le stade du fantasme mécanique ou celui du hameçon à milliardaire en mal de dépense.
Cette catégorie qui était un peu assoupie se réveille et accueille un nouveau venu, pas si nouveau, puisque la société Trion SuperCars a été créée en 2012 dans la ville d’Orange County en Californie.

Le « constructeur » américain annonce ces jours ci qu’il va mettre sur le marché en tout début d’année 2016, la Nemesis RR qui se veut être la mégacar ultime du moment. Cette voiture californienne s’annonce avec une structure faite en fibre de carbone (chassis, espace habitable, carrosserie) renforcée par des matériaux composites et des pièces en iconel, des roues arrières motrices et un moteur V8 (lequel ???) suralimenté par deux turbocompresseurs qui développera dans sa version ultime quelques 2.000 ch !

Cette Nemesis, aux spécifications encore tenues secrètes (NDLA : et surement pour très longtemps !) revendique toutefois une Vmax largement supérieure à 435 km/h et un 0 à 100 km/h plié en 2.8 secondes, ce qui n’a finalement rien de mirobolant quand on sait qu’une Nissan GT-R Nismo fait mieux dans le même exercice. Ce V8 de 2000 ch est associé avec une boite de vitesse séquentielle à 8 vitesses.

Trion Nemesis RR.9

On parle d’un prix qui se situera aux environs de 985.000-990.000$ pour cette mégacar qui sera produite initialement dans le cadre d’une série de 50 unités. TSC se réserve toutefois le droit, si la demande dépasse l’offre, de produire d’autres exemplaires de la Nemesis RR afin de satisfaire un maximum de clients en manque sur la planète.

Sachez enfin que Trion Supercars annonce aussi à son catalogue une Nemesis GT de seulement 1400 ch, une Nemesis ER  de 1200 ch avec deux moteurs électriques et prolongateur d’autonomie et une Nemesis E avec 4 moteurs électriques d’une puissance totale supérieures à 1000 ch alimentés par des batteries lithium-ion « New Gen » d’une capacité d’au moins 100 kWh…

Une chose est sure, les ingénieurs de Ferrari, Porsche, Koenisegg, Aston Martin, Bugatti, Lamborghini vont avoir des nuits blanches avec l’annonce de la venue sur le marché de cette mégacar américaine. Reste qu’en annonçant une mise sur le marché dans 15 à 18 mois environ, nous avons le temps d’être passé à autre chose d’ici là !

Via TrionSuperCars.