L’affaire remonte à une quinzaine de jours et nous emmène en Seine St Denis dans la ville de Drancy dirigée par Jean Christophe Lagarde.

bolloré Drancy.2

La municipalité n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle fut l’une des premières villes de la région parisienne, en janvier 2012, à avoir ses stations Autolib’ (12 stations à ce jour), que depuis 2006 la ville dispose d’une flotte de véhicules roulant au diester et donc en fin d’année 2013, la ville de Drancy met au garage toutes ses Clio, Smart et autres Kangoo qu’utilisaient au quotidien les employés municipaux. Sur un parc de 89 véhicules, 62 sont désormais électriques (70% du parc) et ceux qui sont encore à propulsion thermique sont essentiellement des VU et VUL qui n’ont pour l’instant aucun équivalent en version électrique.

Ainsi, le 20 décembre dernier ce sont 37 Bolloré Bluecar qui sont arrivées sur le parc municipal électrique déjà équipé de plus d’une vingtaine de Renault Zoé. Le maire de la ville explique que désormais 100% des véhicules légers municipaux sont électriques.

Jean Christophe Lagarde d’expliquer : « Dans les années à venir, si cela est possible, il ne nous restera plus qu’à faire de même pour les autocars, camions et camionnettes. La multiplication actuelle des pics de pollution doit vraiment inciter les collectivités locales à donner l’exemple. »
Vincent Bolloré présent pour cette grosse livraison de Bluecar disait aussi : »Les industriels avancent si on leur fait confiance, lui répondait celui-ci. Cette première mondiale – jamais une ville ne s’est équipée en 100 % électrique – fait de Drancy un modèle de développement durable. »

Pour la ville de Drancy, cette flotte de véhicules électriques va permettre d’économiser annuellement au moins 61.500 € d’essence c’est à dire 110 tonnes de CO² ou 730 arbres, ce qui n’est tout de même pas rien !

Aussi en attendant, les VU électriques, la mairie de Drancy, bien branchée avec Bolloré, va mettre en service et tester dans les prochaines semaines des bus Bolloré Bluebus destinés aux transports en commun urbain. Ces bus peuvent transporter entre 10 et 15 personnes, ont une autonomie d’environ 120 km et ne dispose pas de climatisation trop énergivore mais d’un système intégré de rafraichissement de l’air ambiant.

Une ville et peut être un exemple à suivre dans les prochaines années.

Via LeParisien, LeJournaldel’Automobile, VilledeDrancy, Bolloré, Jclblog.
Crédits photos : LeParisien, Vaem, Bolloré,VilledeDrancy.